BFMTV
Dossier

Najat Vallaud Belkacem

Candidate aux élections régionales 2021, Najat Vallaud Belcacem est sortie de son retrait de la vie politique, après son échec aux élections législatives de 2017. Elle a annoncé sa candidature en mars 2021, espérant former une alliance avec d'autres forces de gauches, pour battre l'actuel président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez. Najat Vallaud Belcacem rejoint le parti socialiste après le 21 avril 2002, en tant que chargée de mission pour Gérard Collomb, alors sénateur-maire de Lyon. Elle est ensuite porte-parole de Ségolène Royal, puis de François Hollande, pour les élections présidentielles de 2012 et 2017. Successivement conseillère régionale en Rhône-Alpes et conseillère municipale de Lyon, elle devient ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, puis ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche du deuxième gouvernement Valls. Depuis 2017, elle est enseignante et présidentes d'ONG et poursuit son engagement en faveur de l'égalité femme-homme et des droits des personnes LGBT.

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, est ce mardi matin l'invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et sur RMC.

Pourquoi les enseignants manifestent contre la réforme de Najat Vallaud-Belkacem

Pourquoi les enseignants manifestent contre la réforme de Najat Vallaud-Belkacem

Les enseignants du primaire et du collège s'apprêtent à manifester ce mardi, contre la réforme du collège souhaitée par Najat Vallaud-Belkacem. Ils dénoncent une trop grande autonomie accordée aux chefs d'établissements, et se posent de nombreuses questions sur les EPI, des enseignements englobant plusieurs matières autour d'un même projet. S'ils ne sont pas entendus par le gouvernement, les professeurs menacent de ne pas appliquer le texte de loi à la rentrée prochaine.

Enseignant agressé à Aubervilliers: Najat Vallaud-Belkacem renforce la sécurité dans l’école

Enseignant agressé à Aubervilliers: Najat Vallaud-Belkacem renforce la sécurité dans l’école

Après l’agression d’un enseignant par un homme qui aurait invoqué l'organisation terroriste Daesh ce lundi matin à Aubervilliers, la ministre de l’Éducation nationale s’est rapidement rendue sur place. "Nous allons faire en sorte de renforcer la sécurité dans cet établissement scolaire et dans ceux environnants", a déclaré Najat Vallaud-Belkacem. "Dès mardi, nous allons réunir les familles pour leur expliquer ce qu’il s’est passé afin que l’anxiété ne l’emporte pas", a ajouté la ministre.

Admission post-Bac: des nouveaux outils pour mieux s'orienter

Admission post-Bac: des nouveaux outils pour mieux s'orienter

Pour ne plus avoir des milliers d’étudiants sans place dans les facs, Najat Vallaud-Belkacem veut améliorer le logiciel APB, admission post-Bac. La plate-forme sera accessible à partir du 20 janvier. Tous les candidats devront cette année choisir au moins une filière non sélective comme une fac, et pas seulement des prépas. Pour les filières très demandées comme les métiers du sport ou le droit, le logiciel élargira automatiquement les vœux à plusieurs villes d’un même territoire. Pour chaque diplôme visé, le logiciel APB précisera dorénavant le taux de réussite selon les profils, les débouchés ou encore les salaires. En 2015, plus de 788.000 élèves et étudiants avaient exprimé au moins un vœu de candidature sur APB.

Najat Vallaud-Belkacem veut renforcer la mixité sociale dans les collèges

Najat Vallaud-Belkacem veut renforcer la mixité sociale dans les collèges

La ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a présenté ce mardi son plan pour améliorer la mixité sociale dans les collèges. Il devrait concerner entre 30 et 50 établissements. À Paris et en province, de nombreux parents d’élèves sont déjà mobilisés pour empêcher la ségrégation dans les établissements scolaires. En France, on estime que 1% des collèges accueillent plus de 80% des enfants les plus défavorisés. - Un document "Grand Angle BFMTV" du mardi 10 novembre 2015.

Les nouvelles mesures pour augmenter la mixité sociale dans les collèges

Les nouvelles mesures pour augmenter la mixité sociale dans les collèges

Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Éducation, a présenté mardi une série de mesures censées augmenter la mixité sociale. 17 départements volontaires vont expérimenter le nouveau dispositif dès la rentrée de septembre 2016. Des secteurs dits "multi-collèges" regroupant trois ou quatre établissements proches vont être crées. Les nouveaux élèves rentrant aux collèges pourront donc choisir l'un des établissements du secteur. Si la capacité d'accueil du collège ne permet pas de répondre au premier choix des familles, l'affectation se fera en fonction de critères décidés avec le département et en associant les parents.

Mixité sociale à l'école: des parents mobilisés contre l'effet ghetto

Mixité sociale à l'école: des parents mobilisés contre l'effet ghetto

Najat Vallaud-Belkacem a annoncé mardi une réforme de la carte scolaire pour favoriser la mixité sociale dans les collèges. La ministre de l'Éducation nationale initie des expérimentations dans 17 départements. A Paris, des parents se sont déjà mobilisés pour empêcher la ségrégation dans les établissements scolaires. "Il y a des écoles où cela se passe très bien, où ça commence à se faire. Une fois que ça s'est fait, on voit que de toute façon, nos enfants ne font pas la différence", a témoigné un père mobilisé pour cette cause.

Harcèlement à l'école: "L'année dernière, une élève a vraiment décroché"

Harcèlement à l'école: "L'année dernière, une élève a vraiment décroché"

La ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a fait de la lutte contre le harcèlement à l'école l'une de ses priorités. A Montville, en Seine-Maritime, les délégués de classe sont formés pour pouvoir réagir à temps s'ils détectent des cas de harcèlement. "L'année dernière, une élève a vraiment décroché. Elle était seule, elle n'était vraiment pas bien. On s'est rendu compte qu'au final, on lui faisait beaucoup de mal et qu'on aurait peut-être dû réagir avant", a reconnu une collégienne suivant la formation.

Najat Vallaud-Belkacem annonce un nouveau plan de lutte contre le harcèlement scolaire

Najat Vallaud-Belkacem annonce un nouveau plan de lutte contre le harcèlement scolaire

La ministre de l’Education nationale a présenté des nouvelles mesures pour combattre le harcèlement à l'école, ce jeudi matin. Les deux grandes nouveautés sont la création d’un numéro de téléphone gratuit, le 3020, et d’une journée nationale "Non au harcèlement", le premier jeudi après les vacances de la Toussaint. L’objectif de ce nouveau plan est de briser les tabous autour de ce sujet. Un collégien sur dix, soit environ 1,2 million de jeunes, serait en effet victime de harcèlement scolaire selon les chiffres du ministère de l’Education. - Avec: Noémya Grohan, victime de harcèlement au collège. - BFM Story, du jeudi 29 octobre 2015, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

Éducation: une nouvelle carte scolaire pour favoriser la mixité sociale?

Éducation: une nouvelle carte scolaire pour favoriser la mixité sociale?

La ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, envisagerait de réformer la carte scolaire, pour favoriser la mixité sociale. Les élèves seraient répartis dans les collèges en tenant compte des origines sociales. Actuellement, ce sont les collectivités territoriales qui décident de la répartition des élèves dans les collèges en fonction des rues où ils habitent. Des expérimentations dans plusieurs collèges pourraient commencer dès la rentrée 2016.

Vallaud-Belkacem: "Pas besoin de redoublement"

Vallaud-Belkacem: "Pas besoin de redoublement"

La ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, était mercredi matin l'invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV pour présenter les nouveautés de la rentrée 2015. L'école primaire se concevra désormais par cycles de trois ans. "Le fait de raisonner en trois ans rend beaucoup moins pertinent le redoublement (…) C'est une école qui individualise l'accompagnement des élèves pour leur permettre de ne pas aggraver leur retard, mais de le rattraper au fur et à mesure, donc pas besoin de redoublement", a expliqué la ministre socialiste.

Bac : les redoublants pourraient conserver leurs meilleures notes pour l’année suivante

Bac : les redoublants pourraient conserver leurs meilleures notes pour l’année suivante

Afin de faciliter la réussite des redoublants de terminale au bac, la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, prévoit d'instaurer dès 2016 la conservation des notes égales ou supérieures à 10 d'une année à l'autre. "Cela sert pour la deuxième fois à se concentrer sur les matières dans lesquelles on n’avait pas eu de notes supérieures à la moyenne", explique la ministre. Les syndicats d'enseignants, eux, pointent le risque d'emplois du temps à la carte.

Triche au bac: "Oubliez tout de suite cette idée", dit Najat Vallaud-Belkacem aux candidats

Triche au bac: "Oubliez tout de suite cette idée", dit Najat Vallaud-Belkacem aux candidats

Ce mercredi, le bac commence pour près de 685.000 candidats. La ministre de l’Education nationale a tenté de dissuader tous les bacheliers de frauder. "La seule chose que je puisse dire à ceux qui pourraient être tentés, c’est ‘oubliez tout de suite cette idée’. Les sanctions sont terribles", a déclaré Najat Vallaud-Belkacem au micro de BFMTV. "Si vous n’êtes pas prêts pour obtenir le bac cette année, ce n’est pas grave. Vous l’aurez l’année prochaine ou au rattrapage. Il ne faut pas être tout le temps pressé dans la vie", a ajouté la ministre.

Réforme du collège: peu de gréviste, "ma porte est ouverte", assure Vallaud-Belkacem

Réforme du collège: peu de gréviste, "ma porte est ouverte", assure Vallaud-Belkacem

Les enseignants démobilisés. Appelés à la grève ce jeudi pour s’opposer à la réforme du collège portée par Najat Vallaud-Belkacem, ils n’ont été que 11,90% à se mobiliser selon le ministère de l’Education nationale. "Je n’ai pas à juger de l’échec ou de la réussite d’un mouvement de grève", a réagi Najat Vallaud-Belkacem après la publication de ces chiffres. "Chacun de ceux qui se sont mobilisés m’importe. Il faut répondre à (leur) inquiétude. Ma porte est ouverte. Des réunions ont commencé à avoir lieu", a poursuivi la ministre.

Najat Vallaud-Belkacem a mis en garde contre l'application "Gossip" 

Najat Vallaud-Belkacem a mis en garde contre l'application "Gossip" 

Catherine Blaya, présidente de l’Observatoire international de la violence à l’école, spécialiste de la cyberviolence et professeur en sciences de l’éducation à l'Université de Nice, et Zoïa Guschlbauer, présidente du 1er syndicat des lycéens ( FIDL), étaient les invitées de BFM Story, ce mercredi 3 juin 2015. Elles se sont penchées sur la polémique autour de l'application "Gossip". A peine lancée, l'application de "ragots" anonymes a rencontré un succès immédiat et a aussi suscité plusieurs critiques. L'équipe de développement l'a donc récemment suspendue pour chercher un moyen de modérer les propos postés. Toutefois, cette suspension n'a pas empêché l'inquiétude de la ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem. En effet, elle a appelé ce matin à "une extrême vigilance sur la teneur des messages qui seraient mis en ligne", souhaitant "prévenir des dangers du cyberharcèlement". Tandis que plusieurs syndicats de lycéens ont aussi demandé son interdiction.

Gossip, l’application qui fait peur à l’Education nationale

Gossip, l’application qui fait peur à l’Education nationale

Des informations sur la sexualité des lycéens, des propos injurieux ou diffamatoires. L’application Gossip, lancée il y a près de deux semaines en France, inquiète la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem. Les jeunes peuvent anonymement poster n’importe quel "potin". En seulement quelques jours, certains collèges et lycées ont adopté Gossip. Les élèves rencontrés par une équipe de BFMTV concèdent que l’application a dégradé l’ambiance dans leur établissement. En cause, le harcèlement scolaire et les dérapages facilités par la plateforme. Plusieurs syndicats lycéens réclament son interdiction. Dans ce contexte, la créatrice de Gossip a suspendu provisoirement l’application, mais n’entend pas la fermer.

Nouvel échange musclé au sujet de la réforme des collèges à l'Assemblée nationale

Nouvel échange musclé au sujet de la réforme des collèges à l'Assemblée nationale

"Nous ne vous lâcherons pas sur la réforme du collège", a lancé mardi le député UMP Alain Chrétien à Najat Vallaud Belkacem, au sujet de la réforme du collège, une semaine après la publication du décret d'application de la réforme au Journal officiel. "Je ne doute pas que Nicolas Sarkozy aura bu du petit lait cet après-midi en vous écoutant, mais la réussite de nos enfants mérite tellement mieux que ces polémiques politiciennes", lui a répondu la ministre de l'Education, se référant au mot d'ordre du président de l'UMP. Nicolas Sarkozy a en effet demandé à ses troupes de "ne pas lâcher d'une semelle" le gouvernement sur cette question, mardi devant les députés UMP.

"Mes enfants sont évidemment scolarisés dans le public" affirme Najat Vallaud-Belkacem

"Mes enfants sont évidemment scolarisés dans le public" affirme Najat Vallaud-Belkacem

Alors qu’elle recevait ce vendredi BFMTV au ministère de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem est revenue sur la scolarité de ses enfants. Le député Nicolas Dupont-Aignan avait laissé entendre ces derniers jours que les jumeaux de la ministre n’étaient pas scolarisés dans le public. "C’est une affirmation totalement mensongère, mes enfants sont évidemment dans le public", a déclaré l’ancienne porte-parole du gouvernement, mettant un terme à cette polémique.

Quand Najat Vallaud-Belkacem doute, la ministre songe à ce qui la pousser à faire de la politique

Quand Najat Vallaud-Belkacem doute, la ministre songe à ce qui la pousser à faire de la politique

Alors qu’elle recevait ce vendredi BFMTV au ministère de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem s’est confiée face à Ruth Elkrief sur la difficulté de son poste. "Quand je doute, ce qui m’arrive, j’essaye de revenir à mes bases. J’essaye de me souvenir pourquoi il y a une décennie j’ai décidé de m’engager en politique", raconte l’ancienne porte-parole du gouvernement. "Au lendemain de l’arrivée au second tour du Front national à l’élection présidentielle, pourquoi est-ce que je me suis dit qu’il fallait que j’y aille, que je ne me contente plus d’être spectatrice? Parce-que je voulais changer la société et les règles d’un système qui me semble trop souvent injuste", répond la ministre.

Réforme du collège: Najat Vallaud-Belkacem admet qu’elle n’a pas été "irréprochable"

Réforme du collège: Najat Vallaud-Belkacem admet qu’elle n’a pas été "irréprochable"

Alors qu’elle recevait ce vendredi BFMTV au ministère de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem est revenue sur ses maladresses autour de la réforme du collège et ses propos à l’égard de Jean d’Ormesson. "J’aurais préféré pouvoir vous dire que j’ai été irréprochable. Ce n’est pas le cas", a concédé devant Ruth Elkrief l’ancienne porte-parole du gouvernement précisant qu’on peut "avoir des mots plus forts que d’autres". "Ce qui est terrible, ce n’est pas tant ce que j’ai dit sur le moment mais la façon dont cela a été commenté et détourné", a ajouté Najat Vallaud-Belkacem.