BFMTV

Macron poursuit sa progression, Fillon en forte baisse

Emmanuel Macron, le 16 novembre 2016.

Emmanuel Macron, le 16 novembre 2016. - Patrick Kovarik - AFP

Emmanuel Macron devancerait désormais François Fillon et se qualifierait pour le second tour de l'élection présidentielle face à Marine Le Pen, selon un sondage BVA-Salesforce diffusé samedi.

Emmanuel Macron poursuit sa percée dans les sondages et se situerait maintenant entre 21% et 22%. Il se rapproche ainsi de la présidente du Front national, qui reste stable à 25%, selon une enquête BVA-Salesforce publié ce samedi pour Orange et la Presse régionale.

Crédité entre 16% et 20% début janvier, en fonction du vainqueur à la primaire de la gauche, l'ex-ministre de l'Économie progresse de 1 à 6 points en un mois.

Hamon prend l'ascendant sur Mélenchon

De son côté, François Fillon pâtit des soupçons d'emplois fictifs de son épouse. Le vainqueur de la primaire Les Républicains, qui était crédité de 24% début janvier, ne recueille plus que 18% à 20% des intentions de vote. Une baisse de 4 à 6 points qui ne lui permet plus de se qualifier pour le second tour de l'élection présidentielle.

Dopé par sa victoire à la primaire de la gauche, Benoît Hamon gagne 10 points et prend l'ascendant sur Jean-Luc Mélenchon, en baisse de 1 à points. Le candidat du Parti socialiste recueille ainsi 16% à 17% des intentions de vote, contre 11% à 11,5% pour Jean-Luc Mélenchon.

66% pour Macron au second tour

François Bayrou recueillerait 5% des voix, Nicolas Dupont-Aignan (souverainiste) 2% et l'écologiste Yannick Jadot 1% à 1,5%.

Au second tour, Emmanuel Macron l'emporterait avec 66% des voix, contre 34% à Marine Le Pen.

Cette enquête a été réalisée en ligne du 1er au 2 février auprès de 955 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. La marge d'erreur serait de 1,4 point à 3,1 points. Les intentions de vote ne constituent pas une prévision de résultat, elles donnent une indication de l'état des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.

M.P avec AFP