BFMTV

Lagarde avertit Wauquiez: "il pense siphonner les voix de Marine Le Pen et c'est Marion qui l'absorbera"

Jean-Christophe Lagarde

Jean-Christophe Lagarde - Miguel Medina - AFP

La proposition de Thierry Mariani, qui plaide pour rapprocher LR du FN, a été rejetée par Laurent Wauquiez lundi. Mais aux yeux du centriste Jean-Christophe Lagarde, cela ne suffit pas. "Je n'ai pas entendu beaucoup de dénégations très fermes de la part de Laurent Wauquiez", a souligné le président de l'UDI mardi sur Sud Radio. 

Lors de son congrès, le FN a proposé de rebaptiser son mouvement "Rassemblement national": un changement qui n'a "en réalité (qu')une vocation, essayer de trouver des alliés, et ces alliés ce sont les amis de monsieur Wauquiez", affirme Jean-Christophe Lagarde.

Il critique fermement la stratégie du président de LR, consistant à tenter de rallier les électeurs du FN. "C'est pas en servant le même discours aux électeurs du Front national que M. Wauquiez peut dire: 'Je ne veux pas d'alliance avec le Front national', parce qu'à la sortie, quand on tient le même discours que quelqu'un, on ne siphonne pas ses voix et souvent on se fait siphonner ses voix".

Et de mettre en garde une nouvelle fois Laurent Wauquiez: "Il pense siphonner les voix de Marine Le Pen, en réalité, il est en train de faire le lit de Marion (Maréchal) Le Pen, c'est elle qui l'absorbera". 

A. K.