BFMTV

L'interview de Macron vue par les Insoumis: "On n'a rien entendu sur les mesures"

Plusieurs militants de la France Insoumise réunis à Lille pour commenter en direct l'intervention d'Emmanuel Macron.

Plusieurs militants de la France Insoumise réunis à Lille pour commenter en direct l'intervention d'Emmanuel Macron. - Capture BFMTV

Sans grande surprise, les militants de la France Insoumise, dont certains s'étaient réunis pour commenter en direct l'interview d'Emmanuel Macron, se sont montrés sceptiques face à l'intervention du Président.

Le président de la République donnait dimanche soir sa première longue interview télévisée, retransmise sur TF1 et LCI. Une intervention qui n’a pas convaincu les militants de la France Insoumise, dont certains étaient réunis à Lille (Nord) pour commenter en direct.

Après quelques éclats de rire suscités par les précisions du Président sur ses propos polémiques contre les "fainéants" et les "cyniques", c’est surtout le fond qui a agacé les soutiens du mouvement politique.

"Il saupoudre, comme d’habitude. 'Je vais faire, je vais, je vais', mais on n’a rien entendu sur les mesures, (...) ce qu’il prévoit", a par exemple soulevé Habib, militant de la France Insoumise, interrogé par BFMTV.

Au travers de mesures parfois impopulaires comme la hausse de la CSG pour les retraités ou encore la baisse des APL, ce sont toujours les mêmes qui sont visés pour Aurélien, un autre militant: les classes populaires. "Ce qu’il explique ce soir, c'est qu'il assume totalement sa position, qu'il assume totalement qu’il est le président des riches, qu’il s’attaque aux pauvres", a-t-il avancé.

Dans l’ensemble, ces militants se sont déclarés déçus par cette intervention, pas assez concrète, trop superficielle, et trop loin selon eux des attentes des Français.

"C'est le président des riches, dans la lignée de Sarkozy"

"Il y a des intérêts qui sont défendus et ce ne sont pas ceux de la majorité des Français et des Françaises", a par ailleurs critiqué la députée de la France Insoumise Danièle Obono dimanche soir sur BFMTV. "C’est effectivement le président des riches, dans la lignée de Sarkozy", a-t-elle assuré.

L’étiquette de "président des riches" a également été reprise par Danielle Simonnet ce lundi matin sur BFMTV, qui critique un "flicage" des chômeurs et le "dénigrement des salariés qui se battent pour défendre leur emploi". La coordinatrice du Parti de Gauche et "oratrice" de la France Insoumise a aussi dénoncé un "extrémisme néolibéral", évoquant notamment ce que le mouvement considère comme une "casse" du code du travail.

"Ce que l’on voit, c’est que c’est pas l’alternance d’un mandat sur l’autre, c’est l’alternance en même temps. Macron, c’est (Sarkozy x Hollande)²", a jugé hier Danièle Obono, estimant qu’il n’y avait "pas (eu) grand chose de nouveau dans ce long monologue".

Liv Audigane