BFMTV

L'ancien directeur de campagne de Fillon estime que la droite a "beaucoup à apprendre" de Macron

Patrick Stefanini et François Fillon

Patrick Stefanini et François Fillon - JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Patrick Stefanini porte un regard positif sur les premiers mois de présidence d'Emmanuel Macron.

Patrick Stefanini, ancien directeur de campagne de François Fillon, estime que la droite a "beaucoup à apprendre" d'Emmanuel Macron, qui a selon lui "restauré le prestige de la fonction présidentielle" et "élevé le niveau".

Interrogé mardi sur franceinfo sur le regard qu'il portait sur le chef de l'Etat, Patrick Stefanini a déclaré:

"Nous avons beaucoup à apprendre de lui. D'abord parce qu'il a restauré, d'une certaine manière, l'autorité et le prestige de la fonction présidentielle, et ensuite parce qu'il élève le niveau".

Pour Patrick Stefanini, Emmanuel Macron se distingue notamment sur la question de l'immigration en se tenant loin de la "position traditionnelle de la gauche", habituellement dans le "déni".

L'énarque trouve aussi qu'il y a "beaucoup à apprendre" de la "collaboration" entre Emmanuel Macron et Édouard Philippe, qui "au fond, nous ramène à l'origine de la Ve République".

"L'articulation entre ce que fait le président de la République - qui définit les grandes orientations, qui s'occupe beaucoup de l'international - et ce que fait le Premier ministre - qui met en oeuvre les orientations du président et couvre un certain nombre de sujets que le président n'a pas le temps de couvrir -, je trouve que c'est bien", explique-t-il.

Pour autant, "la droite peut essayer de se différencier d'Emmanuel Macron sur un certain nombre de sujets", a nuancé Patrick Stefanini, même si "ça ne va pas être très simple".

"Six mois après l'élection, on ne voit pas se dessiner une tendance franche à la réduction du déficit public", a-t-il constaté, la droite restant "sur sa faim" concernant cette question et celle de "la compétitivité".

L.N. avec AFP