BFMTV

Après la primaire, Fillon a donné 300.000 euros à Sarkozy pour régler ses dettes de campagne

L'ancien président de la République, qui ne parvenait pas à boucler ses comptes de campagne après la primaire de la droite, a sollicité une aide de 300.000 euros auprès de François Fillon.

Belle solidarité chez Les Républicains. Dans son livre, Déflagration, le directeur de campagne démissionnaire de François Fillon, Patrick Stefanini, raconte comment le candidat a "bouché" un trou de 300.000 euros dans les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy après la primaire de la droite.

Comme le relate Paris Match ce mercredi, l'ex président de la République n'est pas parvenu, après une campagne éclair ne permettant pas de récolter assez de dons, à régler les factures d'une campagne à 1,3 million d'euros. Lors d'un rendez-vous le 13 janvier dans ses bureaux de la rue de Miromesnil, Nicolas Sarkozy a donc demandé à son ancien "collaborateur", riche des 15 millions d'euros perçus après la primaire, de lui venir en aide.

"Trouver une solution"

Une demande à laquelle François Fillon, aujourd'hui jeune retraité de la politique, s'est empressé d'accéder. De retour à son QG, le candidat de la droite demande ainsi, raconte Patrick Stefanini, de "trouver une solution avec Les Républicains et Force républicaine", son microparti. 

Ce genre de versement entre micropartis n'a rien d'illégal, et la somme est versée en deux fois: un premier chèque de 200.000 euros est remis à Nicolas Sarkozy par François Fillon lors d'un déjeuner le 15 février - "J'en ris encore", confie à Match Patrick Stefanini. Vincent Chriqui, remplaçant du directeur de campagne après sa démission le 3 mars, confirme un second versement:

"Force républicaine a versé 100 000 euros à l’association de financement de Nicolas Sarkozy. (...) François Fillon souhaitait avoir de bons rapports avec Nicolas Sarkozy pour des raisons évidentes. Mais ces versements d’argent n’ont rien à voir avec ça", affirme-t-il.

"En bonne intelligence"

Dans le camp sarkozyste, la version de l'histoire n'est pas tout à fait la même. "Aucune somme n'a été offerte à Nicolas Sarkozy par François Fillon", explique au Huffington Post l'entourage de l'ancien président, qui indique qu'il s'agissait d'un "accord en bonne intelligence".

"À l'origine, Nicolas Sarkozy proposait qu'une partie de l'argent de la primaire puisse rembourser les frais de campagne de tous les candidats sur la base de leurs résultats", explique un proche de l'ancien maire de Neuilly. "On a l'impression que François Fillon a fait un cadeau à Nicolas Sarkozy en allant puiser dans son trésor de guerre. Mais il s'agissait de l'argent de la primaire qui est tombé dans la poche de François Fillon et de Force Républicaine."

Il semble toutefois que rien n'obligeait François Fillon à renflouer les caisses de Nicolas Sarkozy après avoir remporté la primaire.

Louis Nadau