BFMTV

Les adieux de Fillon à la politique: "Dans la défaite, le chef se retire sans donner de leçons"

L'ex-candidat à la présidentielle était présent à l'assemblée générale de son micro-parti Force républicaine pour "passer le témoin" et a assuré ne pas avoir de "leçons" à donner.

François Fillon était présent ce dimanche à l'assemblée générale de son micro-parti Force républicaine pour passer le témoin à Bruno Retailleau. A cette occasion, le candidat malheureux des Républicains à la présidentielle s'est exprimé à huis clos.

"Mes chers amis, inutile de vous dire que je ressens une très grande émotion à vous retrouver aujourd'hui", a confié l'homme politique dans un discours dont BFMTV a pu se procurer des extraits. "Une émotion parce que votre amitié me touche, et elle me touche d'autant plus intensément que je reviens de loin", a poursuivi l'ancien ministre. 

Longuement applaudi par les membres de Force républicaine, il a assuré n'avoir "rien oublié". "Vous m'avez encouragé lorsque je traversais le désert des sondages", a-t-il remercié.

"Je ne suis pas là pour remettre quelques pendules à l'heure"

Néanmoins, François Fillon a assuré ne pas "être là pour remettre quelques pendules à l'heure". "Je n'en ai ni le coeur, ni d'ailleurs le droit. Dans la défaite, le chef se retire sans chercher d'excuses et sans donner de leçons; c'est la règle que je me suis fixé", a-t-il déclaré.

Malgré les adieux du ténor de la droite, l'assemblée générale a conservé une note politique. "On m'a reproché d'être trop radical, je l'ai été et je vous invite à le rester", a-t-il ainsi lancé. 

François Fillon l'a assuré, il était présent pour "passer le témoin". Néanmoins, "en politique, il n'y a jamais d'adieux, il n'y a que des au revoir" confiait l'un de ses proches ce dimanche.

L.A., avec Agathe Lambret