BFMTV

L'ambition d'Emmanuel Macron, ne pas être un président "normal"

BFMTV

Dans un entretien à Challenges, dont la version - fleuve - complète devrait être publiée en fin de journée ce samedi sur le site du magazine, Emmanuel Macron dévoile les ambitions d'un futur candidat qui se voit déjà président.

La non-campagne d'Emmanuel Macron se poursuit. Quand il n'est pas en meeting ou en visite, celui qui repousse l'annonce officielle de sa candidature à la présidentielle de 2017 fait en sorte de faire parler de lui. Et il le prouvera à nouveau ce week-end.

Non pas tellement parce qu'il est en visite à Lyon ce samedi, mais surtout parce qu'en fin de journée, le magazine Challenges doit publier une interview fleuve de l'ancien ministre de l'Economie. Un entretien qui "ratisse large", comme le précise le magazine, qui annonce l'événement dans son édition papier. Un entretien dans lequel Emmanuel Macron expose ses ambitions, que Challenges résume en une phrase: "Lui président sera tout sauf normal". 

L'héritage de François Mitterrand

Souhaitant se distinguer de François Hollande, Emmanuel Macron fait un saut dans le passé et se place dans l'héritage de François Mitterrand. Rien d'étonnant donc, si le QG de son mouvement "En marche!" a pris ses quartiers dans la Tour Montparnasse, où Mitterrand avait lui-même installé son QG pour la présidentielle de 1974, qu'il avait perdue face à Valéry-Giscard d'Estaing.

"A la copie Hollande, qu'il tacle avec délice, il préfère l'original, François Mitterrand. Celui d'après 1983, qui devient père de la nation et porteur du rêve européen", décrit le magazine, qui synthétise ainsi sa démarche: "L'idée du presque quasi-candidat est de diffuser une vraie profession de foi sur sa vision de la fonction (présidentielle), mais surtout du pays tel qu'il le trouvera si les électeurs et les circonstances le veulent."

Dans cet entretien, il sera question de la France, de la gauche, de la fonction présidentielle, d'économie et de laïcité. Tout un programme, pour celui à qui on reproche de ne pas en avoir.

Charlie Vandekerkhove