BFMTV

Emmanuel Macron, "le naufrage affectif" de François Hollande

Emmanuel Macron et François Hollande à l'Elysée le 26 mars 2014.

Emmanuel Macron et François Hollande à l'Elysée le 26 mars 2014. - Alain Jocard - AFP

Le 30 août dernier, Emmanuel Macron démissionnait du gouvernement. François Hollande s'est confié à des journalistes sur sa relation avec l'ancien ministre.

Emmanuel Macron, "c'est le troisième fils" de François Hollande. Dans Un président ne devrait pas dire ça..., le chef de l'Etat revient sur la démission de son ministre de l'Economie le 30 août dernier. D'après Gérard Davet, co-auteur avec Fabrice Lhomme de ce livre, "Macron c'est le récit d'un naufrage affectif". "Il l'adore, c'est son troisième fils, il l'aide, le promeut", détaille-t-il.

"Il fallait partir avant"

Quand Emmanuel Macron a informé François Hollande de sa démission, le chef de l'Etat lui lance: "Il fallait partir avant, c'est un problème de loyauté par rapport à moi". Sur les ambitions présidentielles du jeune ministre, François Hollande lui a assuré : 

"Tu vas faire 7, 8, 10%, mais dès lors que tu ne t’inscris pas dans le cadre de la primaire ça fait un candidat de plus au premier tour et personne de notre camp sera au second tour".

En guise de réponse Emmanuel Macron lui dit: "On verra bien". Plus d'un mois après sa démission, l'ancien ministre n'a toujours pas annoncé sa candidature. Mais il multiplie les meetings partout en France. 

M.L.