BFMTV

Macron appelle les socialistes à choisir "les bons combats"

Cible de nombreuses critiques à gauche, Emmanuel Macron a appelé jeudi au "rassemblement".

Emmanuel Macron a beau être considéré comme comme un diviseur de la gauche, le ministre de l'Economie a appelé jeudi au "rassemblement". Il a expliqué à la presse qu'il fallait savoir quelles étaient les "vrais enjeux" et "l'ennemi".

Après avoir répondu sur le fond aux attaques de Martine Aubry en défendant le CICE et en vantant la clarté, la cohérence et la visibilité de la ligne politico-économique, le ministre de l'Economie a expliqué: "Le juste combat est contre celles et ceux qui mentent aux Français".

"Le risque aujourd'hui en France, ce sont des élections régionales qui peuvent faire triompher le Front national, des populismes qui continuent à monter, que notre action ne soit pas comprise. Aujourd'hui des populismes continuent à monter alors même que nous sommes en train de redresser le pays", a asséné Emmanuel Macron.

"Les jeunes générations veulent devenir entrepreneurs"

Son discours prononcé devant 150 investisseurs à Londres n'allait pas en revanche dans le sens de l'apaisement et du rassemblement. "Les jeunes générations veulent devenir entrepreneurs, pas fonctionnaires", a ainsi déclaré Emmanuel Macron quelques jours après avoir suscité la polémique en jugeant que le statut de fonctionnaire n'était "plus justifiable".

Il a également regretté la sur-régulation et la surprotection dans certains secteurs comme les transports.

Parmi les défis que la France doit relever, il y a également celui de la "flexibilité", selon lui.

K. L. avec Neila Latrous