BFMTV
en direct

"Le concours Lépine des propositions les plus populistes": Djebarri répond à Zemmour sur le permis à points

"Le concours Lépine des propositions les plus populistes": Djebarri répond à Zemmour sur le permis à points

Jean-Baptiste Djebarri

Marine Le Pen est à Budapest ce mardi avec Viktor Orban, un mois après le déplacement d'Éric Zemmour et de Marion Maréchal. Emmanuel Macron inaugure pour sa part le musée Alfred-Dreyfus.

Ce direct est terminé

Ce direct est désormais clos, merci de nous avoir suivi sur BFMTV.com.

Jean-François Copé affirme qu'Éric Zemmour "n'est pas la solution, mais c'est le risque de toutes les tensions sans réponses concrètes"

Pas de terrain d'entente avec le polémiste. Jean-François Cop a évoqué sur BFMTV les "différences absolument fondamentales" entre Les Républicains et Éric Zemmour.

"Nous avons des différences absolument fondamentales avec lui", a affirmé le maire de Meaux sur notre antenne, "Zemmour ce n'est pas la solution mais c'est le risque de toutes les tensions sans réponses concrètes."

"Je ne prendrai pas position": Jean-François Copé ne votera pas au Congrès des Républicains

Pas de prise de position et pas de vote. Le maire LR de Meaux a annoncé sur notre antenne qu'il ne prendra pas part au vote lors du Congrès des Républicains qui se tiendra le 4 décembre prochain.

"J'ai dit partout que j'étais hostile au principe de la primaire parce que ça générait des querelles d'écuries entre les uns et les autres donc je ne prendrai pas position", a déclaré sur notre antenne le candidat malheureux à la primaire des Républicains de 2016.

Jean-François Copé a néanmoins indiqué qu'il soutiendra le candidat de sa famille politique.

"Il n'y a pas de candidat évident", a ajouté le maire de Meaux qui a affirmé avoir "beaucoup d'estime et d'amitié" pour les prétendants à l'investiture.

Un déplacement de Macron pour rencontrer Orban "pas inopportun" pour Clément Beaune

Alors que Marine Le Pen s'est rendue pendant 2 jours à Budapest, aucune visite du président français n’est encore prévue.

Emmanuel Macron aura pourtant effectué la tournée des autres capitales des pays de l’Union européenne d'ici la fin du mois de décembre.

Ce n'est pas une surprise, le chef de l'Etat ayant dénoncé à plusieurs reprises "la montée de l’illibéralisme" » en Europe.

Mais les choses pourraient évoluer d'ici la présidence de l'UE par la France en janvier prochain.

"Un déplacement ne sera pas inopportun", a jugé le secrétaire d'Etat aux affaires européennes, Clément Beaune.

Crise migratoire en Biélorussie: "on doit faire une police aux frontières européennes" pour Clément Beaune

Le secrétaire d'Etat aux affaires européennes, Clément Beaune, est revenu sur notre antenne sur la situation en Biélorussie.

Depuis le mois d’août, des milliers de migrants tentent de traverser la frontière polonaise depuis la Biélorussie.

"Bien sûr qu'on doit tenir nos frontières. Quand la Grèce a été sous pression par la Turquie de manière organisée il y a un an, on a aussi été en faveur de cette maîtrise des frontières. On doit faire une police aux frontières européennes. J'assume qu'il y ait des policiers qui gardent des frontières", a expliqué le membre du gouvernement.

La Pologne va porter à 10.000 le nombre de ses soldats déployés pour aider les gardes-frontières à empêcher les migrants de traverser sa frontière à partir de la Biélorussie, a annoncé lundi 25 octobre le ministre polonais de la Défense Mariusz Blaszczak.

Djebarri ne "doute pas que Zemmour proposera un jour de supprimer les impôts"

Le ministre des transports, Jean-Baptiste Djebarri, interviewé sur RTL, a ironisé sur les propos du polémiste qui s'est attaqué au permis à points.

"Je ne doute pas qu'Éric Zemmour proposera un jour de supprimer les impôts, un 'racket organisé par l'État'", s'est moqué le membre du gouvernement.

C'est ainsi que le candidat probable à l'élection présidentielle de 2022 avait qualifié ce dispositif.

Fin du permis à points proposé par Zemmour: "le concours Lépine des propositions les plus populistes" pour Djebarri

Alors qu'Éric Zemmour a proposé de mettre fin au permis à points, Jean-Baptiste Djebarri, le ministre des Transports, lui répond sévèrement.

"C'est le concours Lépine des propositions les plus populistes", lui répond ce mardi le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebarri sur RTL.

"Tous les experts s'accordent à dire que la ceinture, les limitations de vitesse, et l'auto-vigilance avec le permis à points ont été décisifs pour faire baisser le nombre de morts sur le route", a encore continué l'ancien pilote de ligne.

En Guyane, Mélenchon se dit "content d'être vacciné"

Le candidat Insoumis à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon s'est dit "content d'être vacciné" contre le Covid, tout en réitérant son opposition au pass sanitaire, mardi en Guyane, territoire où la méfiance contre les vaccins est grande.

Sa sortie pourrait constituer une réponse à Christiane Taubira qui avait estimé sur RTL "ne pas avoir vocation à appeler à la vaccination".

Face au tollé, l'ancienne garde des Sceaux avait ensuite expliqué qu'elle était vaccinée.

Des manifestations anti-Zemmour à Biarrritz

Présent ce soir à Biarritz pour dédicacer son livre, Éric Zemmour a été accueilli très froidement.

"Honte aux homophobes" et "Tout le monde déteste les fascistes’" ont crié des manifestants réunis devant la Halle d'Iraty, une salle des congrès en périphérie de la commune.

Initialement prévu en plein centre-ville, le rassemblement a été refusé par la maire LR Maider Arosteguy, craignant des "troubles à l'ordre public."

Marine Le Pen n'a "aucune difficulté" avec la loi anti-LGBT de Viktor Orban

Interrogée à la sortie de sa conférence de presse commune avec Viktor Orban sur la loi anti-LGBT portée par le président hongrois, Marine Le Pen a affirmé la soutenir.

"Je suis contre tout prosélytisme sexuel à l'égard des enfants. J'avais même dit à l'époque 'fichez la paix aux enfants. Laissez aux parents amener l'éducation qu'ils considèrent juste et mesurée'. Je n'ai aucune difficulté avec ce sujet-là", a estimé la candidate à la présidentielle.

Budapest a organisé en juillet dernier un référendum sur la loi interdisant "de montrer l’homosexualité et le changement de genre" aux mineurs.

Ce texte a suscité de vives critiques de la Commission européenne, qui a entamé la première étape d’une procédure de sanction contre la Hongrie.

Marine Le Pen évoque "de belles perspectives d'avenir" avec la Hongrie

A la sortie de sa conférence de presse commune avec Viktor Orban, Marine Le Pen s'est exprimée au micro de BFMTV.

L'occasion pour la candidate à la présidentielle de saluer les "belles perspectives d'avenir" entre la France et la Hongrie.

"Viktor Orban envisage de manière positive de continuer un travail commun avec notamment la constitution peut-être d’un grand groupe au Parlement européen (...) dont nous parlons depuis un certain temps déjà", a encore estimé la députée.

En visite au musée Dreyfus, Macron évoque "les combats pour la vérité"

Le président de la République s'est rendu cette après-midi mardi à Médan (Yvelines) pour inaugurer le premier musée consacré à l'affaire Dreyfus, installé dans la demeure d'Émile Zola.

En signant le livre d'or, Emmanuel Macron a évoqué les "combats essentiels à notre nation et notre république, pour la justice et pour la vérité". 

"La Hongrie est à la pointe du combat pour la liberté des peuples" estime Marine Le Pen

Lors d'une conférence de presse tenue conjointement avec Viktor Orban pendant son déplacement en Hongrie, Marine Le Pen en a profité pour lui exprimer son admiration.

"La Hongrie de 2021, sous la conduite de Viktor Orban, se place à la pointe du combat pour la liberté des peuples, ce combat si essentiel dans un monde en proie aux tentations totalitaires, ce combat sans lequel il n'y a pas de liberté des personnes", s'est félicitée la candidate RN à la présidentielle.

Le régime hongrois suscite régulièrement des inquiétudes parmi les pays européens. Viktor Orban est, par exemple, mis en cause dans une procédure de la Commission européenne "pour violation de l'État de droit" touchant les personnes LGBT.

Retrouvez ici notre article qui explique les relations entre le RN et la Hongrie.

Biden rencontrera Macron ce vendredi à l'occasion du G20

Une rencontre entre Emmanuel Macron et son homogue américain aura lieu ce vendredi à Rome, en marge du G20.

Ce rendez-vous peut être vu comme une opportunité de relancer les relations franco-américaines, quelques semaines après la crise des sous-marins australiens. Les deux hommes ont échangé par téléphone depuis mais ne se sont pas revus.

Retrouvez ici notre article qui résume cette crise inédite entre la France et les Etats-Unis et la réaction du ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, devant l'ONU.

"Aux yeux d'Orban, Le Pen est vue comme capable de prendre en main le destin de la France" pour Chenu

Alors que Marine Le Pen est en déplacement à Budapest pour rencontrer Viktor Orban, le président hongrois, Sébastien Chenu a réagi à cette visite.

"Elle est reçue avec un rang de chef d'État parce qu'elle est, évidemment, aux yeux de Viktor Orban, vue comme quelqu'un qui est capable de prendre en main le destin de la France (...)", a estimé le porte-parole du Rassemblement national.

"Je crois qu'à partir du moment où nous avons la même vision des choses avec le président hongrois sur la liberté, qui est la valeur cardinale, que les nations peuvent revendiquer face à l'Union européenne, il est normal de travailler pour ces objectifs dès à présent", a égalelment avancé le député RN.

Ce déplacement est considéré comme un moment fort de ce début de campagne pour l'état-major de la candidate. Éric Zemmour s'est rendu lui aussi en Hongrie au début du mois d'octobre mais n'avait eu le droit qu'à un entretien privé avec Viktor Orban. L'ancien journaliste s'est également affiché aux côtés de Marion Maréchal.

Une bonne nouvelle donc pour Marine Le Pen qui travaille sa stature internationale alors qu'elle est talonnée par le polémiste dans les sondages.

Marine Le Pen reçue par Viktor Orban

Escorte policière et tapis rouge: Marine Le Pen a été accueillie en ce début d'après-midi par Viktor Orban en personne au monastère des Carmélites, aujourd'hui bureau du Premier ministre hongrois, surplombant le Danube.

Après un déjeuner, tous deux apparaîtront lors d'une conférence de presse prévue à 15 heures, quand Eric Zemmour n'avait eu droit qu'à un entretien privé sans photo officielle avec le dirigeant ultraconservateur.

"Être député est une aventure collective": Castaner pousse un coup de gueule contre l'absentéisme des députés LaREM

Colère de Christophe Castaner. En réunion de groupe ce mardi matin, le patron des députés LaREM a poussé un gros coup de gueule sur la mobilisation des parlementaires de la majorité lors des votes.

"Être député est une aventure collective", a-t-il notamment tancé. "Si certains pensent qu’ils ont été élus sur leur charme, je crains qu’ils ne se trompent."

Pour rappel, la semaine dernière, le projet de loi prolongeant l'état d'urgence a failli ne pas être adopté par manque de députés dans l'hémicycle. Par ailleurs, le député LaREM Pacôme Rupin a réussi à faire voter un amendement en commission conditionnant l'usage du pass sanitaire, contre l'avis du gouvernement et du groupe.

Pompili descend Jadot : "On est à la limite du complotisme"

La  ministre de la Transition écologique n'a pas mâché ses mots face aux accusations de Yannick Jadot sur France Inter.

"Je trouve que quelqu’un qui se présente à l’élection présidentielle ne devrait pas réagir comme ça. On est à la limite du complotisme", dénonce-t-elle.

Lundi, le candidat Vert avait accusé la présentation des scénarios RTE d'être une "manipulation du gouvernement" sur son compte Twitter.

"Ce qu’il est en train de faire c’est simplement parce que ce rapport remet en cause ses convictions. C’est dénoncer le messager plutôt que de regarder le message, c’est très grave", fustige Barbara Pompili.

Jadot répond à Pompili : "l’écologie ce n’est pas une douche froide par mois dans le noir"

"Elle va nous faire le coup des chars russes, des kolkhozes et des sovkhozes ?" ironise le candidat Vert, en réaction aux propos de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili. "L’écologie ce n’est pas une douche froide par mois dans le noir", raille-t-il.

Dans le Parisien lundi, la ministre, ex-EELV, a dénoncé son comportement "irresponsable" et lui a demandé de lui expliquer "comment il fait concrètement" pour sortir du nucléaire en vingt ans.

"Je comprends que c’est difficile pour elle, les tribunaux condament en permanence le gouvernement", a-t-il pointé, en référence à L'Affaire du siècle, où la justice a ordonné à l'Etat de "réparer" ses engagements non tenus sur les effets de serre.

Et de dénoncer "la ministre de la biodiversité qui justifie qu’on tue de manière cruelle des oiseaux", alors que l'autorisation des chasses d'oiseaux traditionnelles ont finalement été suspendues par le Conseil d'Etat lundi.

Yannick Jadot accuse le gouvernement d'être "obsédé par le nucléaire"

Le candidat écologiste à la présidentielle accuse Emmanuel Macron d'être "très faible vis-à-vis des lobbys" et le gouvernement d'être "obsédé par le nucléaire."

Le gestionnaire du Réseau de transport électrique (RTE) a dévoilé lundi six scénarios pour atteindre la neutralité carbone dans la production d'électricité d'ici à 30 ans, pour servir de base au gouvernement.

"Un scénario est très mal mis en avant dans la communication de RTE et du gouvrenement : la sobriété", dénonce Yannick Jadot.

Lundi, le candidat Vert avait accusé la présentation des scénarios RTE d'être "partielle et donc partiale", dénonçant une "manipulation du gouvernement" sur son compte Twitter.

Covoiturage : Jadot propose un forfait mobilité durable obligatoire de 1000 euros dans les entreprises

Le candidat écologiste à la présidentielle propose de subventionner "de manière beaucoup plus forte le covoiturage".

Yannick Jadot veut rendre le forfait mobilité durable obligatoire de 1000 euros dans les entreprises, quelle que soit leur taille.

Il serait financé par "l’Etat, les régions et les entreprises." Et de citer l'expérience de la ville de Barcelone pour exemple.

Le candidat des Verts n'y voit que des avantages : "avec une voie covoiturage, vous vous rendez plus vite au travail, et ça vous coûte moins cher." Et de soutenir : "l’écologie c’est ça, rendre du pouvoir d’achat aux Français."

Covid-19: "En France, il y a un très léger rebond, pour l'instant on ne peut pas parler de 5e vague", selon Attal

Alors que les contaminations quotidiennes repartent à la hausse et ont à nouveau franchi lundi la barre des 5000 cas, Gabriel Attal s'est voulu rassurant ce mardi matin sur Europe 1:

"En France, il y a un très léger rebond, pour l'instant on ne peut pas parler de 5e vague", a indiqué le porte-parole du gouvernement, mettant en garde face à la prolifération de la grippe et de la bronchiolite.

Gabriel Attal salue la publication du rapport de RTE et critique la position des écologistes

Au lendemain de la publication du rapport du gestionnaire du réseau électrique français RTE sur le système à l'horizon 2050, Gabriel Attal a salué ce mardi sur Europe 1 une "bonne nouvelle" qui montre qu'arriver à la neutralité carbone en 2050, sortir du pétrole, c'est possible".

"Ça montre qu'on va avoir besoin de tout, du nucléaire et du renouvelable", a défendu le porte-parole du gouvernement, alors que la question fait débat notamment en vue de la présidentielle.

Lundi, le candidat écologiste à la présidentielle Yannick Jadot a fustigé une présentation "partielle et donc partiale", y voyant une "manipulation du gouvernement".

"Je regrette cette ligne qu'on voit chez les Verts, où finalement quand ils ne sont pas d'accord avec des constats, y compris des constats formulés par des experts ou des scientifiques, ils expriment que c'est faux, que c'est de la manipulation. C'est un peu ce qu'on voit chez certains responsables des Verts sur la question des vaccins", a tancé le secrétaire d'État.

Zemmour a réuni son équipe à son QG de campagne lundi soir (info BFMTV)

Une première réunion en présence d'une centaine de partisans s'est tenue lundi soir au QG de campagne d'Éric Zemmour, dans le VIIIe arrondissement de Paris. Celui qui n'est pas officiellement candidat y a prononcé un discours pour remercier les personnes présentes.

"J'ai longtemps imaginé un candidat qui pourrait porter nos idées... Il devient possible que ce soit moi quand je vois le soutien que vous m'apportez", a déclaré Éric Zemmour, selon nos informations. "Les coups à venir vont être de plus en plus forts, sur moi et mes soutiens. Il va falloir qu'on soit fort collectivement pour aller au bout des choses", a-t-il affirmé.

>> Retrouvez notre article

Zemmour à Biarritz pour une nouvelle réunion publique

Presque candidat à la présidentielle, le polémiste d'extrême droite se rend ce mardi au pays basque pour rencontrer des chefs d'entreprise et élus locaux, avant de donner une réunion publique autour de son livre paru en septembre.

Marine Le Pen rencontre Viktor Orban à Budapest

Un mois après Éric Zemmour et Marion Maréchal, c'est au tour de Marine Le Pen de se rendre dans la capitale hongroise ce mardi pour rencontrer le dirigeant ultraconservateur Viktor Orban.

Une conférence de presse commune est prévue à 15 heures, après un entretien dans le bureau du Premier ministre à 14 heures.

Emmanuel Macron attendu dans les Yvelines pour inaugurer le musée Alfred-Dreyfus, à la maison d'Émile Zola

Avant l'ouverture du lieu au public jeudi, Emmanuel Macron se rend ce mardi à Médan, dans les Yvelines, pour inaugurer le musée Alfred-Dreyfus. Le chef de l'État est attendu pour 15h30.

Le lieu ce mémoire prend place dans la maison d'Émile Zola, auteur du célèbre J'accuse publié dans L'Aurore pour défendre le commandant Dreyfus, qui fut victime en 1894 d'une machination judiciaire et antisémite avant d'être réhabilité en 1906.

Bienvenue dans ce direct consacré à l'actualité politique de ce mardi

Plusieurs invités à signaler dans les matinales des stations de radio et chaînes de télévision ce mardi:

· Public Sénat, 7h30: Johanna Rolland, maire PS de Nantes et directrice de campagne d'Anne Hidalgo

· RMC 7h40: François Ruffin, député LFI de la Somme

· France 2, 7h40: Bruno Retailleau, chef de file des sénateurs LR

· Radio J, 7h45: Sarah El Haïry, secrétaire d'État chargée de la Jeunesse et de l'Engagement

· Europe 1, 8h14: Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement Castex

· Sud Radio, 8h15: Michel Barnier, candidat à la présidentielle via le congrès LR

· CNews, 8h20: Matthieu Orphelin, député EELV du Maine-et-Loire, ex-LaREM, porte-parole de Yannick Jadot pour la présidentielle

· LCI, 8h30: Yannick Jadot, candidat écologiste à la présidentielle, eurodéputé

· France Info, 8h30: Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef

· BFMTV-RMC, 8h35: Thierry Breton, commissaire européen au marché intérieur

BFMTV