BFMTV

Edouard Philippe en cinq anecdotes

Edouard Philippe présentant les candidats aux législatives de La République en marche, le 11 mai 2017 au Havre.

Edouard Philippe présentant les candidats aux législatives de La République en marche, le 11 mai 2017 au Havre. - Charly Triballeau - AFP

Saviez-vous que le nouveau Premier ministre imite très bien Valéry Giscard-d’Estaing? Ou qu’il engloutit des paquets de bonbons en travaillant?

Edouard Philippe sera Premier ministre, a annoncé lundi après-midi Alexis Kohler, secrétaire général de l'Elysée. Enarque de 46 ans, porte-parole d'Alain Juppé pendant la campagne de la primaire à droite, le député-maire LR du Havre présente bien. Mais connaissez-vous ces cinq anecdotes sur lui? 

1 - Contrôlé à 150km/h

Pas de secrets pour Edouard Philippe. En octobre 2015, il avait été contrôlé roulant à 150km/h sur une portion de l’autoroute A13 limitée à 110 km/h, au sud de Rouen. Son permis avait été suspendu pendant 72 heures, quatre points en avaient été retirés et l’élu avait dû payer une amende forfaitaire. L'élu avait choisi de rendre son infraction publique.

"Si je choisis de la rendre publique, c'est que nos concitoyens attendent légitimement de leurs élus l'exemplarité et que je suis convaincu, par ailleurs, de la nécessité d'être ferme en matière de sécurité routière", avait-il déclaré dans un communiqué. 

2 - Fou de boutons de manchette

C’est sans doute le trait de caractère le plus improbable du Premier ministre. En 2010, pour vendredi-matin.fr, il parlait pendant deux minutes de… boutons de manchette, décrivant les paires qu’il possède et qui lui sont chères. "J’ai des boutons de manchette qui ont été portés sur le front de l’Est", confiait-il même à l’époque.

3 - Une bonne imitation de Valéry Giscard d’Estaing

​​​Si jamais les ministres s’ennuient un jour en conseil, pas besoin de chercher loin pour l’animation. Au micro d’Europe 1 en 2013, Edouard Philippe livrait une imitation assez impressionnante de l’ancien Président Valéry Giscard d’Estaing, avec force marmonnements et décrochements de mâchoire.

4 - Il honore ses paris

Quand François Hollande dévoile en juin 2014 la nouvelle carte des régions de France, qui réunifie la Normandie, Edouard Philippe est si heureux qu’il promet de traverser le bassin du Commerce du Havre à la nage si cela se fait. Le 25 novembre 2014, il tient parole avec l’aide d’une école de plongée locale.

5 - Fan de bonbons

En 2013, Edouard Philippe s’était prêté au jeu de l’interview culinaire. Il confiait alors qu’il mange "compulsivement" des bonbons lorsqu’il travaille, et qu’en terme de sushis, il ne mange que ceux au thon. On y apprend également que le Premier ministre n’a "pas une alimentation équilibrée"; une mauvaise habitude qui devrait changer grâce aux cuisines de Matignon.

Liv Audigane