BFMTV

De la loge présidentielle aux vestiaires, la finale sans retenue d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a chaleureusement félicité les Bleus après leur victoire dimanche soir à Moscou et ne s'est pas privé d'aller fêter la deuxième étoile avec eux dans les vestiaires.

Dimanche à Moscou, Emmanuel Macron est devenu le deuxième président de la République à connaître un sacre mondial de l'équipe de France de football, après Jacques Chirac en 1998. Il ne fait pas mystère de sa passion pour le foot, formidable outil de communication, et avait déjà assisté à la demi-finale contre la Belgique en début de semaine dernière.

"Une compétition est réussie quand elle est gagnée", avait prévenu Emmanuel Macron avant le Mondial. "Je ne leur avais demandé qu'une seule chose en allant à Clairefontaine, c'était la deuxième étoile", a-t-il confié sur RMC.

"Je suis très heureux pour la France"

"Je suis très heureux pour la France, très fier. Je suis très fier d’eux et de l’équipe croate qui a fait un très bon match", a-t-il poursuivi, après avoir exulté en loge présidentielle. Brigitte Macron et la ministre des Sports Laura Flessel y sont également allées de leur danse à la victoire des Bleus.

L'émir du Qatar a d'ailleurs laissé sa place à l'épouse du président français, explique Le Huffington Post. Assis au premier rang car organisateur du prochain Mondial, Tamim ben Hamad Al Thani a laissé sa place à Brigitte Macron, placée au dernier rang, afin que les époux puissent suivre le match côte à côte. A l'ONU en septembre dernier, la première dame avait refusé de s'asseoir derrière son mari et préféré s'installer dans la délégation française. 

Il faut dire que la présidente croate, qui a assisté au match aux côtés du chef de l'Etat français et de son épouse, n'a pas boudé la finale malgré la défaite de son équipe. Kolinda Grabar-Kitarovic, vêtue du maillot national croate, a étreint Emmanuel Macron au coup de sifflet final et est allée féliciter les Bleus sur le terrain, tout en consolant les siens au passage.

Le président français Emmanuel Macron félicite le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps, le 15 juillet 2018 à Moscou.
Le président français Emmanuel Macron félicite le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps, le 15 juillet 2018 à Moscou. © Franck Fife - AFP

Les Bleus félicités par les présidents

Accompagnés de Vladimir Poutine, les deux chefs d'Etat ont salué les joueurs des deux équipes sous une pluie battante. Plus que de simples poignées de main, ce sont de véritables embrassades qui ont eu lieu entre les Bleus, leur coach et Emmanuel Macron, tout juste après la remise des médailles. 

"C'est la République française qui gagne, qui veut montrer qu'elle est jeune, qu'elle est dynamique, (ce) que Macron essaie d'incarner depuis sa campagne électorale et qui est aussi incarnée par cette équipe de France puisqu'elle est la plus jeune du tournoi", a analysé l'éditorialiste Christophe Barbier sur notre antenne. 

"Macron a réussi sans trop faire de récupération politique à être dans le tempo. Un vrai supporter de foot, quand il se lève quand on marque un but, c'est sincère, et un vrai politique qui sait aussi avoir des messages qui dépasse l'instant", a-t-il ajouté. 
Vladimir Poutine, Emmanuel Macron et Kolinda Grabar-Kitarović félicitent les Bleus, le 15 juillet 2018 à Moscou.
Vladimir Poutine, Emmanuel Macron et Kolinda Grabar-Kitarović félicitent les Bleus, le 15 juillet 2018 à Moscou. © Kirill Kudryavtsev - AFP

Après les scènes de liesse sur le terrain, félicité tous les joueurs et embrassé la Coupe, le président français s'est rendu dans les vestiaires des Bleus, toujours accompagné de la cheffe d'Etat croate. Dans une vidéo filmée par Benjamin Mendy, on peut notamment voir Emmanuel Macron faire un dab avec le défenseur et Paul Pogba.

Ce dernier a filmé une partie de la fête dans les vestiaires sur Instagram, dont le discours du Président rendant hommage à un adjudant-chef grièvement blessé au Mali, fervent admirateur de Didier Deschamps.

"J'ai fait sa connaissance au mois de juin. On ne voit qu'une chose, c'est son sourire, comme vous le voyez ce soir. (...) Je l'ai revu le 13 juillet, il était sur un fauteuil roulant. Il m'a dit que la personne qu'il admirait le plus c'était Didier Deschamps, ça m'a fait un peu mal au début, et il m'a dit 'J'ai une faveur à vous demander: après-demain quand vous verrez les joueurs, dites leur qu'ils ont fait rêvé un petit Français comme moi'. C'est pour ça que je voulais vous l'emmener, pour que vous vous rendiez compte de ce que vous faites", a déclaré Emmanuel Macron. 

Christophe Barbier a souligné sur notre antenne que l'adjudant-chef était entouré du Président et de Paul Pogba: "Paul Pogba qui peut-être, dans sa mentalité, aura incarné le plus la défense des valeurs républicaines, c'est-à-dire qu'au-dessus d'eux, il y a le drapeau qui rassemble les 67 millions de Français."

Emmanuel Macron et un adjudant-chef grièvement blessé au Mali.
Emmanuel Macron et un adjudant-chef grièvement blessé au Mali. © Capture d'écran d'un live Instagram de Paul Pogba, mis en ligne par Le Parisien

A la fin du live de Paul Pogba, on peut même brièvement apercevoir l'ancien président français Nicolas Sarkozy. 

La fête devrait continuer ce lundi soir avec le retour des Bleus en France. Ils seront reçus par le chef de l'Etat vers 18h30 à l'Elysée, après avoir descendu les Champs-Elysées à leur retour de Moscou.

Emmanuel Macron a convié un millier de jeunes pour la réception qui suivra dans les jardins du palais présidentiel. Certains sont issus de clubs dont sont originaires des joueurs de l'équipe de France.

Liv Audigane, avec AFP