BFMTV

À quoi Emmanuel Macron va-t-il consacrer ses vacances "studieuses" à Brégançon?

Le fort de Brégançon, dans le Var.

Le fort de Brégançon, dans le Var. - PASCAL GUYOT / AFP

Emmanuel Macron va s'accorder quelques jours de repos au fort de Brégançon, dans le Var. Mais l'Élysée insiste sur le fait que ses vacances seront "studieuses", avec notamment la gestion de la crise sanitaire.

Après un mois de juillet intense, dominé une fois encore par la situation sanitaire et vaccinale, l’exécutif va s’accorder quelques jours de repos. Comme les années précédentes, Emmanuel Macron est arrivé ce vendredi au fort de Brégançon, à Bormes-les-Mimosas (Var), la résidence estivale des présidents qui domine les flots bleus de la Méditerranée.

Des vacances "studieuses"

Ses vacances devraient être "studieuses" - l'Élysée évoque auprès de BFMTV un "été de concentration et de détermination". L'an dernier, elles avaient été perturbées par la terrible explosion dans le port de Beyrouth le 4 août et sa visite sur les lieux deux jours plus tard. Un an après jour pour jour, il organisera une visioconférence sur ce drame et la situation dramatique que vit le Liban.

Pour ce nouvel été, la "situation sanitaire est la priorité", et le chef de l'État continuera à la suivre en lien avec Jean Castex et Olivier Véran: l'Élysée évoque une "course contre la montre avec la vaccination" et l'objectif d'atteindre les 50 millions de Français touchés à la fin du mois, en parallèle de l'extension du pass sanitaire le 9 août aux cafés, restaurants, trains ou encore avions.

Un Conseil de défense sanitaire

Ces quelques jours loin de Paris seront loin d’être inactifs donc, d’autant plus qu’un conseil de défense sanitaire doit tout de même avoir lieu le 11 août, selon nos informations, avant un Conseil des ministres de rentrée le mardi 25 août.

Auprès de BFMTV, l'Élysée vante des "vacances concentrées et déterminées par rapport aux perspectives de la rentrée", à savoir la rentrée scolaire, le plan de relance, les mesures de soutien aux jeunes. "Le travail continue autour de ces mesures", insiste-t-on au palais.

À ce stade, Emmanuel Macron n'a pas programmé de déplacement, ni prévu de recevoir des invités, toujours selon l'Élysée. En 2020, la chancelière Angela Merkel avait été invitée au fort de Brégançon. Vladimir Poutine l'avait précédé en 2019, ainsi que Theresa May en 2018. Mais d’après Le Parisien, Emmanuel Macron pourrait tout de même s’accorder quelques moments de détente avec quelques brasses dans la Méditerranée ou une sortie en jet-ski.

Anne Saurat-Dubois et Elisa Bertholomey