BFMTV

Fin du masque en extérieur: pour Bardella, "difficile de ne pas voir un lien" avec les régionales

La tête de liste RN aux élections régionales en Ile-de-France, Jordan Bardella, le 12 juin 2021 à Mormant

La tête de liste RN aux élections régionales en Ile-de-France, Jordan Bardella, le 12 juin 2021 à Mormant - Alain JOCARD © 2019 AFP

Le candidat RN aux régionales en Île-de-France a ironisé sur les annonces gouvernementales, réalisées à quatre jours du premier tour.

Jordan Bardella ne croit pas aux explications du gouvernement. Si Jean Castex a, ce mercredi, justifié la fin du port généralisé du masque en extérieur et du couvre-feu par l'amélioration sensible de la situation sanitaire, le candidat RN aux régionales en Île-de-France y voit plutôt un lien avec le calendrier électoral.

"Les élections ont du bon", commente le candidat RN en Île-de-France sur RTL. "À quatre jour des élections, ca a quand même du bon. Ça fait des semaines qu’on nous explique que le port du masque, du moins son retrait n’est pas pour tout de suite."

"Et comme par le plus grand des hasards, à quatre jours des élections régionales, on nous annonce la fin du couvre feu, la fin du port du masque en extérieur", ironise-t-il.

Un reflux notable de l'épidémie

"Peut-être va-t-on nous annoncer des baisses d'impôts, l'arrêt de l’immigration, un tour de vis en matière pénale", poursuit Jordan Bardella. "Il est quand meme difficile de ne pas y voir un lien alors qu’il y a quelques jours encore M. Véran et M.Macron indiquaient que la fin du port du masque à l'extérieur ne serait pas pour tout de suite, en tout cas pas avant juillet."

Il est vrai que mardi, Olivier Véran avait appelé à la "prudence" face à la progression du variant Delta en France. Interrogé sur une possible levée du port du masque en extérieur ou une fin anticipée du couvre-feu, le ministre de la Santé avait appellé les Français à ne "pas relâcher (leur) vigilance collective".

Le reflux de l'épidémie ces dernières semaines est cependant notable. Du côté des hôpitaux, la pression a continué à se relâcher ce mercredi, avec 11.519 patients atteints du Covid-19 hospitalisés, contre 12.008 la veille, selon les données de Santé publique France. 1873 d'entre eux se trouvaient dans les services de soins critiques, qui prennent en charge les cas les plus graves, contre 1952 mardi.

M.D.