BFMTV

Covid-19: le variant Delta progresse en France, Véran appelle à la "prudence"

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d'un déplacement le 15 juin 2021.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d'un déplacement le 15 juin 2021. - BFMTV

Le ministre de la Santé a dévoilé ce mardi les résultats des tests de criblage réalisés récemment. Si le variant Delta reste minoritaire dans l'Hexagone, la reprise épidémique outre-Manche doit inciter à la prudence, selon Olivier Véran.

Olivier Véran met en garde contre tout excès d'optimisme. Le ministre de la Santé a annoncé ce mardi que 2 à 4% des tests criblés en France correspondent au variant Delta, jusqu’ici connu sous le nom de variant indien - soit de 50 à 150 nouvelles contaminations par jour. "Vous allez dire que c'est encore peu mais c'était la situation anglaise il y a quelques semaines", a-t-il commenté lors d'un déplacement.

"L'Angleterre a décidé (lundi) d'ajourner la dernière étape du déconfinement sur le territoire anglais de 4 semaines", a rappelé Olivier Véran. Le variant Delta y est devenu majoritaire, remettant l'épidémie sur une "trajectoire ascendante".  Et ce alors que le pays a un "taux de couverture vaccinale supérieur au nôtre" et était "descendu très bas en terme de circulation du virus".

"Nous ne devons pas donner prise au variant indien"

En conséquence, Olivier Véran appelle les Français à ne "pas relâcher (leur) vigilance collective" et invite à ne pas se focaliser sur les débats autour de la fin du couvre-feu ou du port du masque obligatoire en extérieur. Des précautions sanitaires qui restent selon lui nécessaires à l'heure actuelle.

"On est train d'écraser le virus mais nous ne devons certainement pas donner prise au variant indien pour qu'il fasse repartir une nouvelle vague épidémique", a expliqué le ministre de la Santé. "L'exemple de nos voisins anglais doit nous enjoindre encore à la prudence, au courage, à la solidarité."

Si le variant Delta reste largement minoritaire pour l'heure en France, sa circulation a tout de même progressé, à en croire les résultats des tests de criblage dévoilés par Olivier Véran. Dans la dernière "enquête flash" de Santé publique France, datée du 25 mai, il ne représentait que 0,5% des "séquences interprétables".

M.D.