BFMTV

Municipales 2014: "Le premier parti de France, c'est l'UMP"

Le président de l'UMP Jean-François Copé

Le président de l'UMP Jean-François Copé - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

La gauche a perdu 155 villes de plus de 9.000 habitants, notamment gagnées par la droite, et le Front national en a gagné 14 ou 15, selon des données provisoires fournies dimanche soir par le ministre de l'Intérieur.

L'UMP vante une "vague bleue" à la vue des résultats du second tour des élections municipales dimanche quand le Premier ministre Jean-Marc Ayrault assure que "le message est clair" et que "le président de la République tirera les enseignements de ce scrutin". De son côté, le FN dirigera plus d'une dizaine de ville.

Anne Hidalgo est devenue la première femme à être élue maire de Paris face à sa rivale NKM. A Marseille, Jean-Claude Gaudin rempile pour un quatrième mandat. A Lyon, le PS Gérard Collomb en a lui gagné un troisième.

>> Retrouvez, commune par commune, tous les résultats des municipales 2014.

Ce direct est maintenant terminé. Retrouvez la synthèse de ce second tour des élections municipales.

00h30 - "Allez viens Roger!" Quand Morano veut à tout prix un selfie.

00h15 - Les communistes battus à Bobigny. Le candidat UDI Stéphane de Paoli a remporté la mairie avec 54% des voix, mettant fin à un siècle de domination du Parti communiste.

00h10 - Le PS a perdu les municipales et "surtout le Sénat". Interview du politologue Arnaud Mercier.

00h08 - "Le Sénat devrait repasser à droite en septembre", a indiqué l'UMP à l'issue du second tour des élections municipales. "Vu le nombre de villes de plus de 9.000 habitants, pourvoyeuses de grandes électeurs, qui ont basculé dans notre camp", a affirmé Jérôme Lavrilleux, directeur de cabinet du président de l'UMP Jean-François Copé.

00h05 - Mantes-la-Ville, seule ville FN d'Ile-de-France. Le candidat du Front national Cyril Nauth, 32 ans, avec 30,26% des voix, a ravi à la maire socialiste sortante la commune de Mantes-la-Ville dans les Yvelines.

>> Les villes gagnées par le FN

00h01 - Patrick Mennucci "assume personnellement la défaite du PS". Patrick Mennucci tête de liste à Marseille s'est exprimé dimanche soir à l'issue de l'annonce des résultats du second tour des élections municipales. Le candidat socialiste, battu par le maire UMP sortant, Jean-Claude Gaudin a déclaré "assumer personnellement cette défaite".

Le candidat PS a aussi été battu sur ses terres, dans le 1er secteur de la ville.

23h56 - Jean-Claude Gaudin: "les Marseillais n'ont pas voulu de double peine". Le sénateur-maire UMP a remporté ce dimanche un quatrième mandat à Marseille, crédité d'une large victoire devant le candidat PS Patrick Mennucci. Pour l'édile, les Marseillais n'ont pas voulu de la politique du gouvernement.

23h55 - "La démocratie participative inquiète les élus". Pendant six mois, Armel Le Coz a sillonné le pays pour aller à la rencontre des candidats aux élections municipales afin d’échanger avec eux sur une démocratie participative basée sur les nouvelles technologies.

23h50 - Johanna Rolland élue à Nantes. Sans surprise, la jeune socialiste de 34 ans, choisie par Jean-Marc Ayrault a emporté la mairie avec 56,22% des suffrages.

23h48 - Eric Raoult largement battu. L'UMP, maire sortant du Raincy en Seine-Saint-Denis, a été largement battu face à la liste divers droite menée par Jean-Michel Genestier (54,35%), qui s'était allié à celle de Roger Bodin, son ancien adjoint.

23h46 - A Avignon, Olivier Py satisfait. Le directeur du festival d'Avignon s'est dit "soulagé" par la victoire de la gauche dans la ville et a promis une édition 2014 "tournée vers la conscience politique".

"Demain, Avignon va se réveiller et nous saurons que le Front national a fait un score extrêmement important, donc qu'est ce qu'il faut continuer à faire? Parler, rencontrer, écouter, croire", a réagi Olivier Py.

23h38 - Anne Hidalgo prend à son tour la parole sur le parvis de l'Hôtel de ville. Après une longue série de remerciements, la nouvelle maire de Paris s'est dite prête à relever "le défi du XXIe siècle" pour la capitale.

23h35 - NKM souriante devant ses partisans. "Nous gagnons des sièges au Conseil de Paris, s'est félicitée la candidate UMP. Ce soir nous avons réuni plus de 49% des voix". Les socialistes n'ont plus qu'une "majorité relative" à Paris, a-t-elle dit. La répartition des sièges est la suivant: 91 sièges pour Hidalgo, 71 pour NKM, 1 pour Danielle Simonnet.

"Je me suis engagé dans ce combat en sachant qu'il était difficile, a dit encore l'ancienne ministre. Nous en aurons d'autres ensemble".

23h20- Hidalgo battue dans le 15ème arrondissement. Malgré sa victoire sur l'ensemble de la capitale, la candidate socialiste n'a obtenu que 36,63% des voix, contre 63,37% à son adversaire UMP Philippe Goujon, dans l'arrondissement où elle se présentait.

23h05 - Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a estimé que la forte abstention au deuxième tour des élections municipales était "une question posée à tous les républicains, tous les démocrates". Selon les résultats provisoires, la droite obtient 45,91%, la gauche 40,57%, et l'extrême droite 6,84%.

La gauche perd 155 villes de plus de 9.000 habitants quand le FN emporte entre 14 et 15 villes de cette taille.

"Il s'agit d'une défaite pour la gauche et pour le gouvernement, a-t-il estimé.

23h - Les Verts remportent Grenoble et...le derby. Le club de football de Saint-Etienne a battu (2-1) son voisin lyonnais sur sa pelouse dimanche soir en Ligue 1.

22h55 - "Les Parisiens ont été des précurseurs en élisant une femme", déclare Bertrand Delanoë.

"Le maire de Paris sera une femme. Une fois de plus les Parisiens ont été des précurseurs." Bertrand Delanoë. #BFMTV
— jeremy brossard (@jeremybrossard) 30 Mars 2014

22h48 - Le 9e arrondissement de Paris passe à droite. La candidate UMP Delphine Burkli s'impose avec 159 voix d'avance sur la socialiste Pauline Véron.

22h47 - Caen bascule à droite. Le candidat UMP Joël Bruneau est arrivé en tête avec près de 58% des suffrages.

22h45 - Stéphane Ravier assure avoir emporté le 7e secteur de Marseille. Le chef de file du FN dans la ville avait terminé à la seconde place du premier tour.

22h44 - 45 villes ont basculé à droite, selon Bernard Sananès de l'institut CSA sur BFMTV.

22h33 - "Je serai la maire de tous les Parisiens", assure Anne Hidalgo. La candidate PS a battu NKM à Paris avec près de 55% des voix. C'est "la victoire d'une gauche fidèle à ses valeurs", s'est félicitée l'ancienne adjointe de Bertrand Delanoë. "J'ai conscience du défi que représente le fait d'être la première femme maire de Paris", a encore déclaré Anne Hidalgo.

"J'ai bien sûr une pensée attentive pour celles et ceux qui n'ont pas voté pour moi. Je leur dit 'je serai la maire de tous les Parisiens, soucieuse de laisser s'exprimer toutes les différences'. Parce que ces différences concourent à la grandeur de la démocratie à Paris", a-t-elle dit devant la presse.

"Ce soir Paris a gagné, c'est la victoire des valeurs républicaines, c'est la victoire de l'authenticité, la victoire d'une gauche fidèle à son idéal, et efficace dans son action", a-t-elle estimé lors d'un discours à son siège de campagne.

Le maire sortant devrait lui s'exprimer d'ici peu selon notre envoyé spécial.

Déclaration de Bertrand Delanoë imminente à l'hôtel de ville de Paris. #municipales2014 pic.twitter.com/E9GylTsgz3
— jeremy brossard (@jeremybrossard) 30 Mars 2014

22h30 - "La France va mal", a déclaré Marine Le Pen. "Les Français cherchent à sortir de l'ornière UMPS. Les votes FN-RBM sont aujourd'hui un vote d'adhésion. Ces victoires sont méritées car nous avons progressé au second tour."

22h30 - Gérard Collomb réélu à Lyon. Le sénateur-maire sortant a annoncé lui-même sa victoire dimanche soir pour un troisième mandat.

22h15 - NKM a appelé Anne Hidalgo pour la féliciter.

Je remercie @nk_m qui vient de m'appeler pour m'adresser ses félicitations républicaines.
— Anne Hidalgo (@Anne_Hidalgo) 30 Mars 2014

22h05 - Victoire du dissident PS à Montpellier. Philippe Saurel a annoncé dimanche sa victoire au deuxième tour des élections municipales à Montpellier.

22h - "C'est une défaite pour le gouvernement et pour la majorité". Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s'est prononcé de Matignon sur les résultats du second tour des municipales. "Je félicite celles et ceux qui ont été élus", a-t-il dit mais, "les élections intermédiaires sont l'occasion d'envoyer un message. Ce message est clair et doit être pleinement entendu. La responsabilité est collective, j'y prends toute ma part".

"Je crois que nous n'avons pas assez expliqué" notre politique, a dit le Premier ministre. La fin de son intervention a été marquée par "un blanc" surprenant d'une quizaine de secondes.

21h55 - "Echec collectif de l'UMP" à Paris. Pierre-Yves Bournazel, tête de liste de l'UMP dans le 18e arrondissement de Paris a assuré que son camp "gagnera un jour".

21h50 - Anne Hidalgo, enfin dans la lumière. Tout vient à point à qui sait attendre. Et la socialiste Anne Hidalgo, dont on sait depuis dimanche qu’elle deviendra la première femme maire de Paris, en est le parfait exemple. A 54 ans, l’ex-première adjointe de Bertrand Delanoë a en effet atteint son objectif (presque) sans faire de bruit, au terme d’une campagne dont elle n’a jamais perdu le contrôle.

21h47 - Dupont-Aignan ironise sur la "vague bleue".

Avec cette vague bleue il faut vraiment le faire pour ne pas gagner Paris !
— Dupont-Aignan (@dupontaignan) 30 Mars 2014

21h45 - Municipales 2014: les villes gagnées par le FN. Après Hénin-Beaumont, le Front national a emporté d'autres communes lors du second tour des municipales, ce dimanche. Mais pas forcément toutes celles qu'il espérait. Tour de piste.

21h40 - Tous les premiers résultats sont compilés par BFMTV.com.

21h30 - Tension à Fréjus. La victoire du FN à Fréjus n'enchante pas tout le monde dans la ville et des CRS ont été déployés devant le QG du parti de Marine Le Pen, rapporte François-Xavier Ménage notre envoyé spécial.

Le jeune candidat du Front national David Rachline, 26 ans, s'est imposé avec 45,55% des suffrages.

#frejus : le candidat FN élu avec 45% (définitif). Climat pas très serein. CRS devant le QG du FN. pic.twitter.com/VgiyKzWTjn
— fxmenage (@fxmenage) 30 Mars 2014

21h20 - "Hollande doit parler aux Français", assure Rebsamen. Réélu maire de Dijon ce dimanche, François Rebsamen a estimé sur BFMTV que "François Hollande doit parler aux Français dans les prochaines 24 heures".

"Il faudra surement remanier. Mais avant, ce problème se pose le problème de l'explication de la politique. Il y a un message qui a été envoyé par des gens de gauche à des élus de gauche pour qu'il soit transmis au gouvernement: 'on ne comprend pas ce que vous faites'".

21h12 - Les jeunes du PS plaide pour un renouvellement. "Nous interpellons nos aînés sur le profond besoin de renouvellement de notre famille politique et de nos pratiques militantes pour réussir à toucher tant de citoyens qui sont aujourd'hui à l'évidence désillusionnés par la politique", a indiqué le MJS dans un communiqué.

21h10 - Pierre Moscovici, ministre de l'Economie, battu à Valentigney dans le Doubs. En outre, en réaction aux premiers résultats qui ont consacré un nouveau revers pour la gauche, le ministre de l'Economie a appelé à poursuivre les grands chantiers économiques du gouvernement mais aussi à tirer les leçons de ce scrutin décevants.

21h05 - Toulouse bascule à droite. Jean-Luc Moudenc (UMP) a battu le sortant PS Pierre Cohen.

21h03 - Le candidat écologiste Éric Piolle gagne Grenoble. A la tête d'une liste EELV-PG il aurait obtenu 39,6%, contre 28,6% pour celle de Jérôme Safar, dissident PS.

21h02 - La ministre de la Culture Aurélie Filippetti a été élue à Metz.

21h - Martine Aubry a été réélue à Lille.

20h57 - Large victoire pour Gaudin à Marseille. Selon une estimation CSA pour BFMTV, le maire UMP a empoché son quatrième mandat avec 42,6% des voix contre 30,2% à son rival socialiste et 27,2% au candidat FN Stéphane Ravier.

20h55 - Le FN occupe le terrain des réseau sociaux. Selon le cabinet de modération Netino, les posts liés au Front national ont explosé sur la toile représentant parfois 80% des commentaires sur un même sujet.

20h50 - Anne Hidalgo aurait battu Nathalie Kosciusko-Morizet à Paris, selon une estimation CSA pour BFMTV. La candidate PS s'imposerait avec 55,5% des voix. Au Conseil de Paris, Anne Hidalgo disposerait de 96 sièges contre 65 à sa rivale.

Les très importants 12e et 14e arrondissements ont massivement voté PS ce dimanche, selon les premières estimations.

Merci Paris ! pic.twitter.com/fLIxl6oH6X
— Anne Hidalgo (@Anne_Hidalgo) 30 Mars 2014

20h48 - Roland Ries réélu à Strasbourg, selon une estimation Ipsos.

20h47 - Rebsamen garde Dijon. Le sénateur-maire PS a annoncé dimanche soir dans un communiqué sa réélection comme maire de la capitale des Ducs de Bourgogne.

20h47 - Gilbert Collard battu. L'avocat, député FN, a été battu à Saint-Gilles. "C'est une défaite qui a un goût de victoire. Parce que seul contre tous, je me fais un peu l'effet de Cambronne à Waterloo, a--il dit sur BFMTV. J'ai vraiment bien résisté, c'est pour moi un score très satisfaisant. Le front républicain a du plomb dans l'aile, il va continuer à voler longtemps".

20h46 - Florian Philippot: "Jamais le Front national n'avait eu autant de villes de son histoire", a-t-il déclaré sur BFMTV.

20h46 - 100 villes de plus de 100.000 habitants basculent à droite, selon les premières estimations.

20h45 - "Je me réjouis de la défaite de Louis Aliot et de Florian Philippot". Nadine Morano a salué sur BFMTV la "défaite des deux lieutennants de Marine Le Pen", respectivement à Perpignan et à Forbach.

20h42 - Robert Ménard: "Je remercie les électeurs qui m'ont fait confiance". "Nous mesurons le poids de la responsabilité qui est maintenant la nôtre. Nous savons l'importance de leur attente. Vous pouvez compter sur nous. Nous appliquerons le programme pour lequel vous avez voté. Nos promesses nous engagent et nous les tiendrons.

Je veux rassurer ceux qui n'ont pas voté pour nous. Nous ferons tout pour vous convaincre pendant les années de notre mandat. Vous allez pouvoir nous juger sur pièces et non sur des intentions parfois des procès d'intention. Dès ce soir, je suis le maire de tous les Biterrois", a-t-il assuré sur BFMTV.

20h40 - Une "terrible sanction" contre François Hollande. C'est une "sanction de la politique gouvernementale", a assuré Brice Hortefeux sur BFMTV. C'est une "vague comme on n’avait pas connue depuis une génération", il s'agit d'une "reconquête territoriale".

"La manière dont Nicolas Sarkozy s’est exprimé à su mobiliser" l'électorat UMP, a-t-il poursuivi.

20h35 - "Une gifle" selon Juppé. Le maire élu au premier tour à Bordeaux a évoqué un "très fort recul, une gifle pour les candidats qui soutiennent le gouvernement [...] Je constate d'abord qu'il n'y a pas de vague bleu marine", a-t-il ajouté, interrogé sur TF1. Selon lui, si le remaniement du gouvernement n'avait pas lieu, "ça serait un contre signal fantastique".

20h34 - "La France gronde et accuse" François Hollande. "François Hollande doit assumer ses échecs et remanier sa présidence. La réponse n'est pas le changement de gouvernement mais le changement de politique", a écrit François Fillon dans un communiqué.

20h33 - Mélenchon attaque Hollande. Jean-Luc Mélenchon a estimé que la politique du chef de l'Etat "a produit un désastre".

20h32 - Victoire de la droite avec 45% des voix. La droite obtiendrait en moyenne 45% des voix au deuxième tour des élections municipales dans les communes de 1.000 habitants. La gauche serait à 43% et le FN obtiendrait 7% des suffrages.

20h31 - Cosse demande "plus d'écologie". La secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), a estimé qu'il fallait "plus d'écologie et de social" dans la politique de la majorité. C'est indéniable qu'il y a un reflux à gauche et que les électeurs de gauche ne se sont pas déplacés, on l'a vu au premier tour et on le voit ce soir, ça me navre" mais "on a dit à plusieurs reprises à notre partenaire socialiste que les choses n'allaient pas (...) aujourd'hui, il faut aller plus vers du social et plus d'écologie".

20h30 - Beaucaire passe au FN. La tête de liste Front national Julien Sanchez a annoncé son élection à la mairie de Beaucaire (Gard) avec 39,8% des suffrages, dimanche au second tour du scrutin des élections municipales.

20h29 - ZAPPING - Les images fortes de la journée de vote

20h28 - 58,4% de participation à Paris.

20h21 - La gauche battue à Belfort. Le fief de Jean-Pierre Chevènement, détenu par la gauche depuis 1977, a basculé à droite dimanche, le candidat UMP Damien Meslot l'ayant emporté par 47,39% des voix lors d'une quadrangulaire. Le maire socialiste sortant Etienne Butzbach (PS) est arrivé en deuxième position, avec 31,96% des voix.

20h20 - Le FN David Rachline a remporté dimanche la mairie de Fréjus (Var), devançant largement Philippe Mougin (UMP-UDI) et le maire sortant, Elie Brun (DVD).

20h12 - "Une nouvelle étape pour le FN". C'est une "nouvelle étape pour le FN" avec "peut-être 1.200 conseillers municipaux et au moins 6 villes remportées", a estimé Marine Le Pen dimanche. "Le FN réalise le meilleur score de toute son histoire", a lui commenté le vice-président du parti Florian Philippot, en annonçant sa défaite à Forbach.

20h05 - "Un avertissement", dit Royal. "C'est un avertissement très sévère qu'il faut prendre très au sérieux", a assuré Ségolène Royal tandis que son nom revient avec insistance pour entrer au gouvernement lors du remaniement prévu pour lundi. Ce sont "des résultats mauvais pour la gauche", a dit de son côté la porte-parole du gouvernement Najat Vallad-Belkacem. "Oui, il nous faudra plus de clarté, il nous faut renouer le dialogue sur un certain nombre de points de notre politique", a-t-elle déclaré sur TF1.

20h04 - Copé salue la "vague bleue". C'est "une vague bleue, la première grande victoire de l'UMP sur une élection locale", s'est félicité le président du parti d'opposition. "François Hollande doit changer de politique", a-t-il demandé. Ce changement doit porter sur "le plan fiscal, la lutte contre le chômage et [...] la précarité" et il faut aussi "qu'il retire la réforme pénale de Mme Taubira qui sera une catastrophe pour la délinquance, ainsi que la réforme des rythmes scolaires", a-t-il dit sur TF1.

"Le premier parti de France, c'est l'UMP", a -t-il conclu.

20h - Nette défaite de la gauche dans plusieurs villes importantes, le FN emporte Béziers et Fréjus. L'UMP a conservé Perpignan et a empoché Limoges tandis qu'Avignon vire à gauche.

Adeline Hazan (PS) a été battu à Reims comme le conseiller de François Hollande, Bernard Poignant, battu à Quimper.

Comme dimanche dernier, l'abstention a été massive, à environ 38%, selon les estimations CSA pour BFMTV et Ricoh.

20h - La victoire de Bayrou à Pau. Le président du MoDem a enlevé dimanche la mairie de Pau au Parti socialiste qui la détenait depuis 1971, avec un score de près de 63% des voix.

20h - Patrick Cassany, le maire socialiste sortant de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), l'ancien fief de Jérôme Cahuzac, a été réélu dimanche soir dans cette ville du Lot-et-Garonne où il était talonné par le Front national, selon la mairie.

20h - La députée Huguette Bello (DVG) a reconnu dimanche sa défaite à Saint-Paul, deuxième ville de La Réunion, au profit du candidat de la liste union de la droite et ex-maire de la commune Joseph Sinimalé (DVD).

19h50 - Le FLNC dans les urnes en Corse. Des bulletins de vote portant la mention "FLNC" ont été glissés dans des urnes au second tour des municipales à Bastia, où un candidat nationaliste modéré se présentait. Organisation armée clandestine du mouvement indépendantiste corse, le FLNC n'a pas pris position pour les élections municipales.

19h35 - Charente: un retraité vraisemblablement en passe d'être élu maire se suicide. Un retraité, conseiller municipal d'une petite commune de Charente, qui devait vraisemblablement être élu maire dimanche matin, s'est suicidé dans la nuit, a-t-on appris auprès des pompiers et des gendarmes. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme domicilié à Vibrac, village de 300 habitants, se serait donné la mort à l'aide d'un fusil de chasse. C'est son épouse, découvrant le corps à son réveil, qui a donné l'alerte.

19h10 - Léger sursaut à Paris. 53,97% des Parisiens ont voté, soit un taux légèrement supérieur à celui de dimanche dernier (53,48). C'est aussi au-dessus du niveau de 2008 - 52,16 - lors de la victoire de Bertrand Delanoë.

Par ailleurs, le 14e (61,88%), le 5e (60,67%) et le 12e (57,65%) sont les arrondissements où la participation a été la plus importante.

19h - Participation en hausse à Fréjus. A Fréjus, 71,4% des personnes inscrites sur les listes électorales se sont rendues aux urnes ce dimanche, rapporte notre envoyé spécial François-Xavier Ménange. C'est trois points de plus que lors du premier tour.

18h45 - A Marmande, les clés de l'urne ont été égarées...

Dans un bureau de vote de #marmande, on use des grands moyens pour ouvrir l'urne. Clé perdue! #SOmun @SO_47 pic.twitter.com/AaSDZNFocU
— Emmanuelle Pédezert (@EmmaP2R) 30 Mars 2014

18h15 - Résultats Municipales: comment les sites média vont tenir la charge? Alors que dimanche dernier, certains sites ont cédé sous un fort trafic, les médias web se préparent au second tour. Comment supporter de tels pics d’audience"? Les conseils de Julien Coulon, "l’aiguilleur de l’Internet".

18h05 - Anne Hidalgo tient une réunion politique et stratégique avec ses colistiers. La candidate PS attend les résultats en compagnie de son équipe et devrait prendre la parole vers 22h.

18h - NKM arrive à son QG de campagne. La candidate UMP Nathalie Kosciusko-Morizet est arrivé à son quartier général, rue de la Lune dans le 2e arrondissement de Paris.

Réunion autour d'@nk_m dans son QG avec les images de @fanchpitrel et @PimpOl sur @BFMTV pic.twitter.com/KPOHuAueJj
— Damien Fleurot (@DamienFleurot) 30 Mars 2014

17h50 - Quelle participation à Marseille? Selon notre envoyé spécial Andrien Gindre le taux de participation est de 40,93% à 17 heures.

Participation Marseille 17h: 40,93% (41,22% au 1er Tour 2014, 47,66% au 2ème Tour 2008) #Marseille #Municipales cc @BFMTV
— Adrien Gindre (@agindre) 30 Mars 2014

17h45 - Quelle participation à Paris? La capitale a voté comme en 2008, souligne notre journaliste Jérémy Brossard.

Point participation à Paris à 17h. Global Paris : 38,5% contre 39,5% au premier tour. Rappel 2ème tour 2008 38,1%.
— Jeremy Trottin (@Jeremytrottin) March 30, 2014

17h20 - Le taux d'abstention estimé à 20 heures est de 38,5 %, selon notre sondage CSA pour BFMTV et Ricoh, ce qui constituerait un record d'abstention jamais atteint sous la Ve République pour ce type d'élection. En 2008, le taux d'abstention était de 34,90%. Au premier tour dimanche dernier, la participation était de 63,66%. Au deuxième tour de 2008, elle était de 65,10%.

17h - Le taux de participation est de 52,36% à 17h. Il était de 54,72% à la même heure dimanche dernier. Les trois départements où l'on a le plus voté sont la Corse-du-Sud avec 78,96 %, la Lozère avec 73,67 % et la Moselle 69,02%. Ceux où où on a le moins voté sont le Val-de-Marne avec 37,88 %, la Seine-Saint-Denis avec 38,03 %, et la ville de Paris avec 38,6 %.

16h30 - L'abstention expliquée par les mathématiques? Désillusion, désintérêt ou désaveu: l'abstention record observée au premier tour des municipales a suscité diverses interprétations. Une équipe de physiciens apporte un éclairage inédit sur ce phénomène qui préoccupe les politiques.

16h00 - Les enjeux du second tour. La campagne du second tour des municipales s'est achevée vendredi à minuit. Quels sont les enjeux pour les différentes formations politiques? >> Municipales: quels sont les enjeux du second tour?

Élections

Les résultats dans votre ville

  • Ex : Lyon, 69 ou Lyon, 69002
  • Sélectionnez votre électionPrésidentielle 2002Présidentielle 2007Législatives 2007Présidentielle 2012Législatives 2012Municipales

>> LE POINT - 2e tour des municipales

• A Paris l'avantage est à la socialiste Anne Hidalgo tandis qu'à Marseille Jean-Claude Gaudin (UMP) est en avance devant Patrick Mennucci (PS) et Stéphane Ravier (FN)

• 6.455 communes de France sont concernées par le second tour, dont 315 où le FN s'est maintenu

• Jean-François Copé, Xavier Bertrand, Alain Juppé notamment ont été élus dès le 1er tour comme les ministres Laurent Fabius ou Michel Sapin

De vendredi à minuit, jusqu'à dimanche 20 heures, des règles très strictes s'imposent aux candidats, mais aussi aux internautes. Conformément à l'article L. 52-2 du code électoral, il est interdit de poster un commentaire pouvant influencer le vote, ou un résultat. L'amende prévue en cas de sanction est de 3.750 euros. C’est pourquoi par mesure de prévention nous fermons aux commentaires ce week-end les articles évoquant les municipales. Merci de votre compréhension.

|||

>> L'ESSENTIEL

• Le PS garde Paris, Lille et Stransbourg mais perd Toulouse. La gauche perd 155 villes de plus de 9.000 habitants

• L'UMP garde Marseille et empoche Reims.

• Le FN emporte au moins dix villes

Samuel Auffray