BFMTV

Municipales: élue à Paris, Hidalgo enfin dans la lumière

Après deux mandats en tant que première adjointe, Anne Hidalgo est devenue la première femme maire de Paris.

Après deux mandats en tant que première adjointe, Anne Hidalgo est devenue la première femme maire de Paris. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

PORTRAIT - L’élection d’Anne Hidalgo à la mairie de Paris couronne une ambition cultivée depuis des années. Retour sur un destin tout tracé.

Tout vient à point à qui sait attendre. Et la socialiste Anne Hidalgo, dont on sait depuis dimanche qu’elle deviendra la première femme maire de Paris, en est le parfait exemple.

A 54 ans, l’ex-première adjointe de Bertrand Delanoë a en effet atteint son objectif (presque) sans faire de bruit, au terme d’une campagne dont elle n’a jamais perdu le contrôle.

Dimanche soir, visiblement très émue par sa victoire, elle a salué sa victoire en lançant "Je serai la maire de tous les Parsiens", alors que sa rivale NKM n'avait toujours admis sa défaite à 23h.

>> Suivez la soirée électorale en direct.

Ses premiers pas avec Aubry

Originaire d’Andalousie, cette ambitieuse discrète entame une carrière d’inspectrice du travail en 1982. Quinze ans plus tard, c’est aux côtés de Martine Aubry, alors ministre de l’Emploi, qu’elle fait ses premières pas en politique. Elle sera ensuite conseillère auprès de Nicole Péry (Droit des femmes et formation professionnelle) et Marylise Lebranchu (Justice).

En 1999, elle rencontre Bertrand Delanoë, qui lui conseille de labourer le terrain et de tisser des alliances, dont elle récolte les fruits aujourd'hui.

L'agression de Delanoë fait basculer son destin

L’élection de ce dernier, en 2001, marque un tournant dans la carrière d’Anne Hidalgo, qui devient sa première adjointe. Mais c’est l’année suivante que se forgera son destin de maire, bien malgré elle. La violente agression dont est victime Bertrand Delanoë, poignardé par un déséquilibré lors de la première édition de la Nuit blanche, lui confie provisoirement les rênes de la municipalité. Sa loyauté durant cette période, face aux appétits naissants, achèvera de convaincre l’édile. Depuis, celui-ci n’a jamais caché sa volonté de la voir lui succéder.

Une campagne maîtrisée

La suite n’est qu’une suite d’évènements maîtrisés. Le 4 septembre 2012, elle annonce sa candidature avec la bénédiction du maire sortant, prenant ainsi de vitesse ses éventuels concurrents. Peu avant, elle aurait refusé un portefeuille ministériel proposé par François Hollande, préférant une ville qui la fait rêver depuis son enfance.

Sa campagne en vue des élections municipales s’est déroulée relativement tranquillement, bien aidée il est vrai par les divisions du camp adverse. Le seul couac retentissant étant le conflit qui l’a opposée aux Verts, après le pic de pollution dans la capitale. Mais dans l’ensemble, la candidate socialiste aura réussi son pari: accéder au trône au terme d’une campagne propre.

Élections

Les résultats dans votre ville

Ex : Lyon, 69 ou Lyon, 69002

Sélectionnez votre électionPrésidentielle 2002Présidentielle 2007Législatives 2007Présidentielle 2012Législatives 2012Municipales

Yann Duvert avec agences