BFMTV

Pollution: l'attaque d'Anne Hidalgo contre les Verts "est scandaleuse"

Cécile Duflot sur le plateau de RMC-BFMTV ce 17 mars.

Cécile Duflot sur le plateau de RMC-BFMTV ce 17 mars. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Cécile Duflot, ministre et élue de la 6e circonscription de Paris était, lundi matin, l'invitée de BFMTV et RMC. Elle est revenue sur la passe d'armes du week-end entre la candidate socialiste à la mairie de Paris et les Verts.

Pollution, circulation alternée, polémique sur les bus diesel à Paris, transition énergétique: Cécile Duflot, ministre écolo et élue de la 6e circonscription de Paris était, lundi matin, l'invitée de BFMTV et RMC. Voici ce qu'il fallait retenir de son interview:

# Le merci: "à ceux qui ont laissé leur voiture au garage"

"Il fallait faire quelque chose. Nous étions face à un pic de pollution très dangereux pour la santé, notamment pour les plus fragiles d'entre nous: les bébés et les petits enfants", a d'abord indiqué Cécile Duflot alors qu'une mesure de circulation alternée a été mise en place lundi à Paris et sa proche banlieue en raison de la pollution.

Evidemment, pour la suite, "il faudra trouver d'autres solutions plus durables pour faire diminuer la pollution", a ajouté la ministre, détaillant: "il faut par exemple sortir du diesel". Mais, "je remercie tous ceux qui ont laissé leur voiture au garage aujourd'hui", a tenu à préciser Cécile Duflot.

# Le clash: "ce qu'a dit Anne Hidalgo est scandaleux"

Prise en tenaille entre l'UMP et les écologistes sur le thème de la pollution, Anne Hidalgo a tenté dimanche de reprendre la main, s'en prenant à la "ministre du diesel" Nathalie Kosciusko-Morizet, mais aussi aux Verts, accusés d'avoir voté pour l'achat de bus diesel, à une semaine du premier tour des municipales. "Je trouve ce qu'elle a dit scandaleux!", a répliqué Cécile Duflot.

Anne Hidalgo faisait allusion à une délibération du Stif du 11 décembre 2013, qui a donné son feu vert à la sortie progressive du diesel des quelque 9.000 bus et cars franciliens d'ici à 2025, sans dénoncer les commandes déjà passées. "Ces bus étaient payés à 60%", a expliqué Cécile Duflot. "Cela doit être un moment de faiblesse", a-t-elle ajouté.

# Le tacle: Sarkozy et ses méthodes de voyous"

La ministre du Logement a accusé Nicolas Sarkozy d'user de "méthodes de voyou". "C'est bien la politique. Oui ça me met en colère" quand un ancien président de la République "s'achète un téléphone en cachette".

Hélène Favier