BFMTV

Affaire Fillon: si Emmanuel Macron était mis en examen, il renoncerait

Emmanuel Macron, en meeting.

Emmanuel Macron, en meeting. - Lionel BONAVENTURE - AFP

Ce jeudi soir, le fondateur d' "En marche" était l'invité du journal de France 2. Il est revenu sur l'affaire autour de François Fillon.

Le candidat d' "En Marche!" Emmanuel Macron a assuré ce jeudi soir sur France 2 que s'il était mis en examen il renoncerait à être candidat à l'élection présidentielle, contrairement à son rival de droite, François Fillon.

"Le vote n'est pas une absolution"

Interrogé sur ce qu'il ferait s'il était dans la situation du candidat LR, François Fillon, qui a affirmé qu'il poursuivrait sa campagne malgré une probable prochaine mise en examen, Emmanuel Macron a dit qu'il renoncerait, parce que "devenir président de la République, c'est être garant des institutions".

Il a souligné qu'il n'était "pas là pour se réjouir de ce qui se passe chez les uns et les autres", mais que "le vote" n'était "pas une absolution", faisant référence à François Fillon qui affirme que les Français jugeront. 

R.V. avec AFP