BFMTV

Jean-Jacques Goldman: sa mystérieuse absence lors de l'hommage à Johnny Hallyday

Jean-Jacques Goldman et Johnny Hallyday

Jean-Jacques Goldman et Johnny Hallyday - Patrick Hertzog - AFP - Bertrand Guay - AFP

Michael Jones, l'ami de Jean-Jacques Goldman, revient sur l'absence de ce dernier lors de la cérémonie funéraire du chanteur.

Le 9 décembre, de nombreuses personnalités se pressaient dans l'église de la Madeleine, à Paris, pour rendre un dernier hommage à Johnny Hallyday. De Line Renaud à Jean Reno, en passant par Marion Cotillard, Carole Bouquet ou Muriel Robin, tous ont participé à la cérémonie en l'honneur de la star, emportée dans la nuit du 5 au 6 décembre par un cancer du poumon. Pourtant, un visage est resté introuvable: celui de Jean-Jacques Goldman. 

Le chanteur de 66 ans, qui vit désormais en Angleterre avec son épouse et leurs trois enfants, avait pourtant collaboré avec le monstre sacré du rock n'roll: celui qui vient de récupérer son titre de personnalité préférée des Français a écrit et réalisé l'album Gang, 35e opus de Johnny Hallyday. Sorti en 1986, il renferme quelques uns des titres les plus emblématiques du rockeur disparu, de Je Te Promets à L'Envie

Toujours plus discret

Pourquoi, alors, Jean-Jacques Goldman ne s'est pas rendu à la cérémonie funéraire en l'honneur de Johnny Hallyday? Le Journal du dimanche a interrogé Michael Jones à ce sujet:

"La raison de son absence, je ne la connais pas", a répondu celui avec qui Goldman chantait Je Te Donne, avant de poursuivre: "S'il ne s'est pas exprimé officiellement, rien n'indique qu'il ne l'a pas fait de manière plus discrète auprès de la famille."

Un mystère qui continue à alimenter celui de Jean-Jacques Goldman, retiré depuis des années de la vie publique. Son dernier album, Chansons pour les pieds, date de 2001. Et un retour de l'artiste sur le devant de la scène est de moins en moins plausible: en mettant fin à sa participation aux Enfoirés en 2016, abandonnant ainsi l'une de ses très rares apparitions, le chanteur semble chercher à tourner définitivement la page de la notoriété. 

B.P.