BFMTV

Jean Reno lit un poème de Jacques Prévert pour les filles de Johnny Hallyday

Le parrain de Jade, visiblement très ému, a lu un texte du poète lors de la cérémonie religieuse pour le chanteur disparu.

C'est par le biais d’un poème de Jacques Prévert que Jean Reno a rendu hommage à Johnny Hallyday, ce samedi à l’église de la Madeleine. L'acteur a pris la parole lors de la cérémonie religieuse en l’honneur du chanteur, mort des suites d’un cancer dans la nuit de mardi à mercredi. Le parrain de Jade, la fille aînée de Johnny et Laeticia Hallyday, a quitté sa place auprès des deux fillettes et s'est avancé face à la foule rassemblée dans la paroisse.

"C'est un texte qu'ont choisi Jade et Joy de Jacques Prévert, avec l’aide de leur marraine", a-t-il déclaré en guise d’introduction. Il s'est alors lancé dans la lecture de Chanson des escargots qui vont à l’enterrement:

"Mais ne prenez pas le deuil Ça noircit le blanc de l'œil Et puis ça enlaidit Les histoires de cercueils C'est triste et pas joli Reprenez vos couleurs Les couleurs de la vie"

La voix rauque, l’œil humide et le souffle souvent coupé, l’acteur de 69 ans a poursuivi sa lecture. Et c’est en marquant plusieurs pauses qu’il a réussi à conclure le poème avant de regagner sa place près de Joy:

"Et les deux escargots S'en retournent chez eux Ils s'en vont très émus Ils s'en vont très heureux Comme ils ont beaucoup bu Ils titubent un petit peu Mais là haut dans le ciel La lune veille sur eux."

Une journée hommage

Les hommages se sont multipliés, ce samedi, en l'honneur de Johnny Hallyday. Le corbillard a descendu les Champs-Élysées en fin de matinée entouré de 700 motards, sous les yeux de dizaines de milliers de fans. Un concert de reprises, assuré par des proches, a été donné devant l'église avant la cérémonie. Puis, lors de la messe, Carole Bouquet et Line Renaud ont elles aussi pris la parole. Yodelice, Matthieu Chedid, Robin Le Mesurier et Yarol Poupaud ont également joué des extraits acoustiques des plus grands tubes de Johnny Hallyday.
B.P.