BFMTV

Comment les amis de Johnny lui ont rendu hommage à La Madeleine

Le cortège funéraire portant le cercueil de Johnny Hallyday ce samedi

Le cortège funéraire portant le cercueil de Johnny Hallyday ce samedi - Ludovic Marin - Pool - AFP

Patrick Bruel, Line Renaud, Marion Cotillard... Plusieurs proches du rockeur ont pris la parole durant l'office religieux qui s'est déroulé à l'église de la Madeleine, ce samedi. Retour sur des hommages émouvants.

Trois jours après la mort de Johnny Hallyday, un hommage populaire lui a été rendu ce samedi à Paris. Et c'est lors de l'office religieux, qui s'est déroulé à l'église de la Madeleine, que ses amis, artistes, journalistes et écrivains, lui ont fait leurs adieux.

Après un éloge funèbre prononcé par Emmanuel Macron avant l'entrée dans le bâtiment, c'est son ami proche Philippe Labro qui a ouvert la cérémonie religieuse avec une première prise de parole.

"Il aimait choisir les mots, les chanter et les dire pour qu'ils atteignent tous les publics. Cet homme seul capable aujourd'hui, de créer un tel moment de communion populaire."

"Un artisan, un artiste, un fédérateur"

Parolier du chanteur et également journaliste, Philippe Labro a décrit la star, énumérant ces multiples facettes et le décrivant comme "un alchimiste, un voyageur, un aventurier, un combattant, un caméléon, un athlète, un artisan, un artiste, un fédérateur, un inventeur, un rockeur, un amoureux, un biker, un généreux, un père, un enfant dans un corps d'adulte, un adulte aux yeux d'un enfant", que la gloire "n'a pas fait vaciller".

L'écrivain Daniel Rondeau, lui, s'est remémoré "le moment magique dans l’histoire du rock'n'roll", au début du milieu des années 50, quand "un jeune homme blond", Johnny, "sans autre racine que la musique", a débarqué en France.

"Partout où il passe, il échange sa sueur dorée d’étoiles contre quelques rayons d’une gloire qui dure", a-t-il dit, saluant un artiste qui est toujours resté proche de ses fans, et a toujours gardé la tête sur les épaules, sans oublier "qu'il tenait sa couronne des faubourgs et des bas quartiers".

Une ode à l'amour, par Marion Cotillard

Après une cérémonie des bougies sur fond du tube Je te promets joué à l'acoustique, l'actrice Marion Cotillard a lu la première lettre de Saint-Paul Apôtre aux corinthiens, une ode à l'amour.

"S'il me manque l'amour, je ne suis rien", a-t-elle récité. "J'aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j'aurais beau me faire brûler vif, s'il me manque l'amour, cela ne me sert à rien (...) L'amour ne passera jamais".

Carole Bouquet est ensuite intervenue avec huit intentions de prières, entrecoupées de chansons jouées par le groupe de musiciens. La comédienne a appelé à prier pour Johnny, "une légende qui a donné tant d'amour et de bonheur".

"Pour cette homme au coeur rock'n'roll, à la pudeur extrême et au courage sans faille. Prions pour lui lui soit rendu à parts égales, et bien plus encore, cet inconditionnel amour", a-t-elle dit. 

L'actrice a également rendu hommage à Laeticia, "cette jeune fille devenue femme au coté de cet homme hors norme", et qui a su mener à ses côtés "tous les combats dont celui, ultime et cruel, de la maladie", mais aussi à ses enfants, ses fans ou encore le corps médical qui s'est occupé de la star. Carole Bouquet a également rappelé les proches de Johnny qui sont morts avant lui, dont sa mère Huguette, Michel Bergé, Carlos ou encore Christian Audigier et Mireille Darc.

Un poème choisi par Jade et Joy

Un peu plus tard, l'acteur Jean Reno a rendu hommage à son ami avec une poésie pour enfants qui aborde le sujet de la mort, le poème L'escargot. "C'est un texte qu'ont choisi Jade et Joy, un texte de Jacques Prévert", a dit l'acteur avant de commencer sa lecture. 

"Mais ne prenez pas le deuil, c'est moi qui vous le dis. Ça noircit le blanc de l'œil et puis ça enlaidit. Les histoires de cercueil c'est triste et pas joli. Reprenez vos couleurs, les couleurs de la vie."

Sandrine Kiberlain a pris la suite, avec un texte Mère de Theresa:

"La vie une promesse, remplis-la. La vie est tristesse, surmonte-la. La vie est un mime, chante-la. La vie est un combat, accepte-la. La vie est une aventure, ose-la. La vie est une bonheur, mérite-le. La vie est la vie, défend-la".

"Au revoir Johnny"

Toujours au cours de cet officie religieux, Patrick Bruel a lu un texte très émouvant et personnel, qu'il avait écrit depuis Los Angeles, au moment de l'annonce de la mort de Johny Hallyday.

Line Renaud, qui a rappelé avoir rencontré Johnny en avril 1960 quand elle avait 32 ans et lui 16, a lu les paroles de mon Mon plus beau Noël, chanson écrite pour l'arrivée de Jade. 

"Jamais, jamais notre amour pour toi ne mourra Johnny, tu es gravé dans nos coeurs à tout jamais. Au revoir Johnny", a-t-elle conclut. 

N.B.