BFMTV

Héritage de Johnny Hallyday: Laeticia "ne dort quasiment pas"

Laeticia Hallyday le 12 octobre 2015 à l'avant-première de Mon Roi.

Laeticia Hallyday le 12 octobre 2015 à l'avant-première de Mon Roi. - DOMINIQUE FAGET / AFP

Laeticia Hallyday vivrait difficilement la bataille judiciaire que lui livrent ses beaux-enfants et les réactions qui en découlent, selon certains proches.

La bataille juridique qui oppose les grands enfants de Johnny Hallyday à sa veuve n'est pas sans effet sur cette dernière. Selon plusieurs proches de Laeticia Hallyday, l'épouse du chanteur disparu en décembre dernier vivrait difficilement les tensions de la famille, et surtout les attaques dont elle estime injustement faire l'objet. 

Le 12 février dernier, Laura Smet a annoncé qu'elle comptait contester le testament de son père avec son demi-frère David Hallyday. Un document qui les déshérite tous les deux au seul bénéfice de Laeticia Hallyday. Cette dernière a rapidement fait part de son "écoeurement", se disant déterminée à "faire respecter le travail et la mémoire de son mari, selon sa volonté". Depuis, plusieurs personnalités se sont prononcées en faveur des deux grands enfants de Johnny Hallyday, comme Sylvie Vartan (la mère de David), Joey Starr ou Jacques Dutronc.

"Elle n'ignore rien"

Celle qui a un temps forcé l'admiration du grand public en prenant soin de son mari malade souffre désormais d'une image bien plus négative, et se voit abandonnée par certains proches de son mari comme Eddy Mitchell. Ce dont elle est consciente:

"Elle voit les alertes sur son portable. Elle n'ignore rien des déclarations des uns ou des autres", affirme un membre de son entourage à Voici

Un proche affirme également dans les pages du magazine people qu'elle "ne dort quasiment pas. Parfois, elle a des crises de larmes qu'elle ne cherche plus à retenir."

La riposte de Laeticia Hallyday

Jeudi, dans un communiqué de presse, l'avocat de Laeticia Hallyday Me Ardavan Amir-Aslani menaçait "d'attaquer en diffamation" ceux qui laissent entendre que Johnny Hallyday n'était pas en pleine possession de ses facultés mentales lors de la rédaction du testament. Il s'insurgeait également face aux "rumeurs nauséabondes" dont sa cliente fait les frais, et aux "insultes à caractère raciste émises envers Jade et Joy".

Enfin, il assurait que "Laeticia Hallyday ne cédera ni aux manoeuvres d'intimidation ni aux attaques injurieuses et attend que justice soit rendue afin de faire respecter les dernières volontés de son mari".

B.P.