BFM Paris

Fermeture des bars à 22h: Valérie Pécresse regrette de ne pas avoir été "associée à la décision"

Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France.

Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France. - Patrick Kovarik – AFP

Qualifiant la fermeture des bars le soir à partir de 22h de décision "la plus douloureuse pour le tissu économique" en Île-de-France, Valérie Pécresse a réclamé au gouvernement plus de concertation.

A l'image d'autres élus locaux, la présidente de la région Île-de-France déplore le manque d'échanges avec le gouvernement. Au lendemain de l'annonce des nouvelles restrictions contre l'épidémie de coronavirus, Valérie Pécresse a regretté, en introduction du conseil régional réuni ce jeudi, de ne pas avoir été associé à la décision de fermer les bars après 22h dans la région.

"Je demande au gouvernement une beaucoup plus intense concertation avec les collectivités locales. Nous avons été associé à l'inquiétude du gouvernement cette semaine, mais nous n'avons pas été associé à la décision la plus douloureuse pour notre tissu économique qui est la fermeture des bars à partir de 22h", a déclaré Valérie Pécresse.

Une réunion des acteurs de la filière

Pour la présidente de région, "il aurait été souhaitable que cette décision (...) puisse être discutée en amont" afin de pouvoir prendre "très rapidement" des mesures pour éviter des "conséquences économiques dévastatrices".

Valérie Pécresse a dans le même temps annoncé que la région sera "au côté de tous les secteurs" touchés économiquement. "Nous allons très rapidement réunir les responsables de la filière pour tirer toutes les conclusions", a-t-elle promis.

Par ailleurs, l'élue francilienne a insisté sur la "grande auto-discipline" nécessaire dans cette "période qui s'annonce à nouvea très difficile pour tous les habitants". "Nous allons devoir nous soumettre à nouveau à des restrictions très lourdes de nos libertés", a reconnu Valérie Pécresse.

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions