BFMTV

L'essentiel du WE: poursuite des hostilités à Gaza, et Nibali, vainqueur du Tour de France

L'Essentiel: un point sur l'actu du week-end et sur la semaine à venir.

L'Essentiel: un point sur l'actu du week-end et sur la semaine à venir. - -

Tous les dimanches, la rédaction de BFMTV.com et BFMBusiness.com vous propose un petit cours de rattrapage sur les principaux événements du week-end, à connaître avant le retour au bureau. Avec, en bonus, les infos à suivre dans la semaine.

La rédaction de BFMTV.com vous a concocté une séance de rattrapage sur les principales infos du week-end qui ne manqueront pas de se développer dans la semaine.

Ce qu'il ne fallait pas rater ce week-end...

-
- © -

> Gaza: les hostilités continuent entre Israël et le Hamas

L'espoir de voir perdurer la trêve humanitaire, observée samedi, est en train de s'éteindre. Si à la mi-journée, le Hamas avait finalement accepté de faire taire les armes pendant 24 heures, les hostilités ont continué dimanche dans la bande de Gaza, l'armée israélienne ripostant à des tirs de roquettes qui ne se sont pas interrompus. 

Les deux camps se sont mutuellement rejeté la responsabilité de la poursuite des combats en dépit des espoirs de cessez-le-feu à la veille de la grande fête musulmane d'Aïd el-Fitr qui marque la fin du mois de jeûne du ramadan.

-
- © -

> Manif pro-Gaza interdite à Paris: 41 gardes à vue

Quarante-et-une personnes, dont une mineure, étaient dimanche en garde à vue sur un total de 65 interpellées la veille en marge d'une manifestation pro-Palestine à Paris interdite et qui a donné lieu à des incidents.

Elles sont notamment soupçonnées de "violences volontaires aggravées", avec arme ou en réunion, sur les forces de l'ordre et "rébellion", a précisé une source judiciaire. Une douzaine de policiers et gendarmes mobiles ont par ailleurs été légèrement blessés lors des heurts.

-
- © -

> Crash Air Algérie: "toutes les pistes restent envisagées"

Si l'espoir de récupérer les corps des 118 victimes du crash d'un avion d'Air Algérie dans le nord du Mali s'annonce infime, les experts ont poursuivi dimanche leur travail d'enquête dans une zone d'accès difficile.

Pour le moment, il est prématuré d'établir une hypothèse sur cette catastrophe, a jugé Rémi Jouty, directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), dont deux enquêteurs sont actuellement sur le site du crash. "Toutes les pistes restent envisagées", a-t-il ajouté. Les boîtes noires ont été transférées à Bamako pour être expédiées en France, a-t-on appris dans la soirée.

-
- © -

> Tour de France: Nibali, 16 ans après Pantani, et les Français à l'honneur

Le Tour de France 2014, c'est déjà fini. La Grande boucle s'est achevée, ce dimanche, comme à l'accoutumée sur les Champs-Elysées, à Paris. Pour conclure une édition riche en rebondissements, c'est l'Allemand Marcel Kittel, qui s'est offert la dernière étape, au terme du sprint.

Mais le grand vainqueur est l'Italien Vincenzo Nibali, qui remporte pour la première fois de sa carrière le maillot jaune du Tour de France, 16 ans après son compatriote et idole, le regretté Marco Pantani.

On retiendra surtout le renouveau du cyclisme français, au terme d'un cru particulièrement exceptionnel pour les coureurs tricolores. Grâce - notamment - Jean-Christophe Péraud et Thibaut Pinot, qui terminent sur le podium final, respectivement 2e et 3e. Une première depuis plus de 30 ans.

-
- © -

> Fin d'un incroyable odyssée pour l'épave du Costa Concordia

L'Italie a pu pousser dimanche un grand soupir collectif de soulagement avec l'arrivée sans encombre à Gênes de l'épave du paquebot Concordia, dont le naufrage deux ans et demi plus tôt avait coûté la vie à 32 personnes et plongé le pays dans le malaise.

La carcasse du navire, deux fois plus volumineuse que celle du Titanic, redressée et renflouée à grands frais ces derniers mois, a lentement pénétré en fin de matinée dans l'enceinte du terminal Europe de Voltri, en banlieue de Gênes, tirée par plusieurs remorqueurs, avant de s'immobiliser devant un quai. Dernière étape: le démantèlement du géant des mers, qui devrait durer un an et demi, doit débuter dans les prochains jours.

...et ce qu'il faudra suivre cette semaine

-
- © -

> Lundi: éléphant tueur en Seine-et-Marne, une décision de justice attendue

C'est un accident rarissime. Le tribunal correctionnel de Meaux rend lundi sa décision concernant le propriétaire de l'éléphante Tanya qui avait tué un octogénaire d'un coup de trompe, à l'automne 2013, après un numéro de cirque dans une petite ville de Seine-et-Marne.

Une amende de 800 euros, dont la moitié avec sursis, a été requise par le parquet à l'encontre de Max Aucante, jugé pour "homicide involontaire" le 30 juin mais absent lors de l'audience.

-
- © -

> Mardi: Jérôme Kerviel, bientôt dehors?

La justice examine la demande d'aménagement de peine de Jérôme Kerviel, l'ancien trader de la Société Générale condamné à trois ans ferme pour avoir causé une perte abyssale à la banque et qui voudrait, plutôt que de rester en prison, porter un bracelet électronique.

-
- © -

> Mercredi: la transition énergétique au menu du Conseil des ministres

Le projet de loi sur la transition énergétique, dont la ministre de l’Écologie Ségolène Royal avait présenté les grandes lignes le 18 juin, est présenté en Conseil des ministres. Son ambition est de rendre la France plus sobre en énergie, moins nucléarisée et moins polluante. Le texte devrait être débattu à l'Assemblée à partir du 1er octobre.

-
- © -

> Vendredi: la tête dans les étoiles

Un endroit dégagé, un transat et des yeux : cela suffit pour profiter de la pluie d'étoiles filantes des Perséides qui éclairent le ciel nocturne estival. Le week-end des Nuits des Etoiles est propice cette année à leur observation. Mais les vraies stars de l'édition 2014 de cette manifestation seront les comètes et Rosetta, la sonde européenne qui a rendez-vous le 6 août avec Churyumov-Gerasimenko, la comète en forme de canard.

-
- © -

> Dimanche: il y a 100 ans, l'Allemagne déclarait la guerre à la France

C'est un triste centenaire. Cent ans jour pour jour après la déclaration de guerre de l'Allemagne à la France, le 3 août 1914, François Hollande et son homologue allemand le président Joachim Gauck se retrouvent au Hartmannswillerkopf (Vieil-Armand), surnommé la "montagne mangeuse d'hommes", qui commandait l'accès au sud de l'Alsace.

Jé. M. & M. G.