BFMTV

Grand débat national: Emmanuel Macron pour la première fois face à la jeunesse

Le tour de France du président de la République continue ce jeudi. Pour le sixième épisode du grand débat national, Emmanuel Macron s'adressera à la jeunesse lors d'une discussion avec un millier de jeunes de Saône-et-Loire.

Emmanuel Macron est de retour sur le terrain ce jeudi, à l’occasion d’une journée tournée vers la jeunesse. Jusqu’ici absents des discussions, les jeunes sont aujourd’hui au menu du grand débat national, alors que le président de la République doit rencontrer un millier d’entre eux ce jeudi après-midi dans la petite commune d’Etang sur-Arroux, en Saône-et-Loire.

Avant son grand oral face à la jeunesse, le Président de la République doit s'entretenir avec Marie-Guite Dufay, la présidente (PS) de la région Bourgogne-Franche-Comté, puis avec les maires du département, à Autun.

Emmanuel Macron face à "un échantillon représentatif des jeunes de la région"

Le chef de l'Etat doit ensuite déjeuner avec les volontaires de l’Epide (Etablissement pour l’insertion dans l’emploi) de la commune, le plus petit de France qui accueille une trentaine de jeunes en décrochage: "Ce que j’attends de monsieur Macron c’est qu’il puisse enfin voir les difficultés que certains jeunes ont pour s’insérer à l’emploi", explique à BFMTV Florent, 18 ans, volontaire à l’Epide.

À 15 heures, en compagnie du ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer et de la ministre du Travail Muriel Pénicaud, Emmanuel Macron évoquera de nombreux thèmes comme, la citoyenneté, les études et le marché du travail, face à des jeunes de 15 à 25 ans, lycéens, étudiants, apprentis ou volontaires du service civique: "Il s’agit d’un échantillon assez large et représentatif des jeunes de la région", assure l’Elysée en amont.

Inclure la jeunesse dans le grand débat national

Le gouvernement essaie d'intéresser les plus jeunes au grand débat national alors que le Président s'est surtout présenté face aux élus et aux seniors jusque là. Seul Edouard Philippe avait évoqué la jeunesse lors d'une rencontre avec des jeunes d'une association dans l'Essonne.

"Jusqu'à présent, il y a eu assez peu de participation de jeunes de votre tranche d'âge. Ce n'est pas grave si c'est juste le début, mais ce serait grave si dans un grand débat qui doit servir à formuler ce que les Français veulent pour la suite, ou ce qu'ils ne veulent pas (...), cela va poser un problème s'il n'y a pas votre tranche d'âge qui s'exprime", avait alors assuré le Premier ministre.

L'Insee estime que moins d'un électeur sur cinq de moins de 29 ans a voté lors des deux tours de l'élection présidentielle de 2017, alors que les jeunes sont les inscrits sur les listes électorales qui s'abstiennent le plus.

Guillaume Dussourt