BFMTV
en direct

Covid-19: 247.167 Français vaccinés depuis le début de la campagne

Un médecin prépare une seringue de vaccin contre le Covid-19, à Nancy, le 13 janvier 2021

Un médecin prépare une seringue de vaccin contre le Covid-19, à Nancy, le 13 janvier 2021 - JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN © 2019 AFP

Alors qu'un troisième confinement ne semble pas imminent, Emmanuel Macron doit désormais faire un choix: poursuivre la stratégie territorialisée ou instaurer un couvre-feu national à 18 heures.

130 personnalités du sport s'engagent pour la vaccination

Quelque 130 sportifs en activité, comme le nageur Florent Manaudou, le footballeur Olivier Giroud ou le décathlète Kevin Mayer, ou ayant mis un terme à leur carrière comme Yannick Noah, se sont engagés à l'appel de la radio RMC en faveur de la vaccination contre le Covid-19.

"Nous nous engageons à nous faire vacciner dès que cela sera possible pour permettre un retour à la vie normale et à la tenue des compétitions sportives professionnelles et amateurs", expliquent les signataires, selon le communiqué publié mercredi soir par RMC.

La prolongation de l'état d'urgence "indispensable"

Le ministre de la Santé Olivier Véran a défendu mercredi une nouvelle prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'en juin, "indispensable" alors que la circulation en France de nouveaux variants plus contagieux du coronavirus fait courir un "risque accru de reprise épidémique".

"Aujourd'hui nous ne pouvons nous priver d'aucun outil susceptible de nous aider à combattre le virus", a fait valoir le ministre devant la commission des lois de l'Assemblée nationale, alors que certains députés soulignaient que le projet de loi proposé porte au total à 18 mois la durée de l'"état d'exception" dans lequel vit le pays depuis le début de la crise sanitaire.

L'immunité pourrait perdurer 6 à 8 mois après l'infection, selon une étude

Le 6 janvier, une étude, parue dans la prestigieuse revue Science a conclu que l'immunité des personnes infectées par le SARS-CoV-2 pourrait être plus longue qu'envisagée jusqu'alors, avec une protection qui pourrait perdurer jusqu'à huit mois.

Plusieurs études se sont penchées sur la question jusque là sans qu'à ce jour un consensus scientifique ne soit encore trouvé.

Notre article ICI.

Le Danemark prolonge ses restrictions jusqu'au 7 février

Le Danemark a prolongé mercredi jusqu'au 7 février au moins ses importantes restrictions en place contre le Covid-19, qui incluent notamment la fermeture des établissements scolaires et des commerces, face à la hausse "extrêmement inquiétante" des cas du contagieux variant anglais.

Les restrictions actuelles, qui incluent également la fermeture des bars et restaurants hors vente à emporter, étaient en place jusqu'au 17 janvier.

Lors d'une conférence de presse, le ministre de la Santé Magnus Heunicke a appelé les Danois à autant que possible "rester à la maison et annuler toutes les interactions sociales" en dehors de leurs rendez-vous de santé, même si la population n'est pas confinée.

La campagne de dépistage massif n'a attiré que 2000 personnes en deux jours

Seulement 2000 personnes sont venues se faire tester en deux jours lors de la campagne de dépistage de Roubaix (Nord), dont 17 ont été contrôlées positives.

"On espérait aujourd'hui avoir une affluence un peu plus conséquente, on espérait avoir des familles avec des enfants", déplore un coordinateur du site pour l'ARS.

232 morts à l'hôpital en 24 heures en France

Le Covid-19 a tué 232 personnes à l'hôpital en France au cours de ces dernières 24 heures, selon le dernier bilan communiqué mercredi soir par Santé Publique France, un chiffre en légère baisse par rapport à la veille (262 morts mardi).

Le nombre de patients hospitalisés, lui, reste relativement stable. 24.735 personnes sont hospitalisées en raison d'une infection à Covid-19 ce jour, soit 1588 nouveaux patients au cours de ces 24 dernières heures.

Notre article complet à lire ICI.

Le Portugal reconfiné à partir de vendredi

Le Portugal sera soumis à partir de vendredi à un deuxième confinement général pour freiner l'épidémie de Covid-19, qui a atteint mercredi de nouveaux records dans le pays, a annoncé le Premier ministre Antonio Costa.

Les nouvelles restrictions sanitaires correspondront "essentiellement" à celles qui avaient été en vigueur en mars et avril, mais cette fois les écoles resteront ouvertes, a-t-il précisé à l'issue d'un conseil des ministres extraordinaire.

28 millions de doses de vaccins injectées dans 46 pays, selon l'OMS

En 36 jours, quelque 28 millions de doses de vaccins anti Covid-19 ont été injectées dans environ 46 pays du monde, a indiqué mercredi le directeur chargé des questions d'urgence sanitaire à l'Organisation mondiale de la santé, Michael Ryan.

Malgré le début des campagnes de vaccination, il s'est inquiété de la vitesse de transmission constatée dans quelques pays notamment à cause de nouveaux variant plus contagieux.

"Nous entrons dans la deuxième année (de la pandémie) et cela pourrait même devenir encore plus dur, quand on voit les rythmes de transmission", a-t-il dit au cours d'une des séances régulières de questions-réponses que l'OMS organise pour le grand public.

247.167 Français vaccinés depuis le début de la campagne

247.167 Français ont été vaccinés contre le Covid-19 depuis le début de la campagne, selon des chiffres du ministère de la Santé mercredi soir. Ce chiffre est en assez forte augmentation, mardi soir, les autorités sanitaires donnaient 190.000 personnes vaccinées en France.

Répartition des vaccinations en France au 13 janvier 2021
Répartition des vaccinations en France au 13 janvier 2021 © Ministère de la Santé

10 millions de personnes ont reçu une injection du vaccin aux Etats-Unis

Quelque 10 millions de personnes ont reçu une première injection d'un des deux vaccins contre le Covid-19 autorisés aux Etats-Unis, ont rapporté mercredi les autorités sanitaires américaines.

Cela représente environ 3% de la population américaine, un mois après le lancement de la plus grande campagne de vaccination de l'histoire du pays.

Jean Castex tiendra une conférence de presse jeudi à 18h

Le Premier ministre Jean Castex donnera jeudi à 18 heures une conférence de presse hebdomadaire au sujet de l'évolution du Covid-19 sur le territoire, entouré de cinq ministres.

Seront présents le ministre de l'Éducation Jean-Michel Balnquer, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot et la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal.

1564 morts en 24 heures au Royaume-Uni, un record

Le Royaume-Uni a enregistré mercredi 1564 morts supplémentaires du Covid-19, un record depuis le début de la pandémie, portant son bilan total à 84.767 décès dans les 28 jours suivant un test positif, selon le ministère de la Santé.

Le nombre de cas recensés en 24 heures s'est élevé à 47.525, portant le total des personnes testées positives dans le pays à 3.211.576.

Le Pr Alain Fischer espère "voir baisser la circulation du virus cet été"

Lors de son audition par la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale ce mercredi, le professeur Alain Fischer, en charge de la stratégie vaccinale française, a rappelé l'importance du vaccin pour venir à bout de l'épidémie de Covid-19.

Grâce à la vaccination, selon lui, "on peut espérer voir baisser la circulation du virus cet été". Toutefois, Alain Fischer a rappelé: "la vaccins protègent à 95% mais on ne sait pas si le vaccin bloque la transmission" du virus.

"Vigilance absolue" vis-à-vis des variants

"Il y a une vigilance absolue" vis-à-vis des variants anglais et sud-africain du Covid-19 a assuré Gabriel Attal lors de son point-presse.

"Le vaccin ne fera pas disparaître les contraintes"

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal fait le point après le Conseil des ministres de ce mercredi.

"2021 sera une année charnière, de volontarisme. Une année de lutte acharnée contre le virus. Hier près de 200.000 Français ont été vaccinés. Le vaccin ne fera pas disparaître les contraintes et le virus comme par magie", avertit Gabriel Attal. "La situation en France reste sous surveillance quotidienne", ajoute-t-il.

Les vaccinations des plus de 75 ans hors Ehpad débutent à Nancy

Nancy a officiellement débute ce mercredi les premières vaccinations contre le Covid-19 pour les personnes de plus de 75 ans, hors Ehpad, avec plusieurs jours d'avance sur la campagne nationale.

Mais dès mardi, quelques personnes âgées, parvenues à prendre rendez-vous sur le site Doctolib, avaient pu se faire vacciner alors que la campagne ne concernait encore que le personnel soignant et les résidents d'Ehpad.

La campagne nationale sera lancée officiellement jeudi, avec l'ouverture d'une ligne téléphonique pour la prise de rendez-vous, et une visite du Premier ministre Jean Castex à Metz.

Celui-ci avait indiqué la semaine dernière que parmi différentes mesures destinées à accélérer le rythme des vaccinations en France, où le gouvernement est critiqué pour sa lenteur, la vaccination serait ouverte à toutes les personnes de plus de 75 ans à partir du lundi 18 janvier.

Le Conseil scientifique recommande de laisser les écoles ouvertes

Sur France Info, le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy recommande de laisser les écoles ouvertes, mais avec une surveillance renforcée de l'apparition du variant britannique chez les élèves et les enseignants, et notamment des mesures plus strictes pour pouvoir dépister très vite et pour fermer les classes rapidement si des cas se déclarent.

"Les données anglaises sur la pénétration du variant anglais dans les écoles ne sont pas suffisamment claires pour nous pousser à fermer les écoles en France. Nous recommandons de poursuivre l'ouverture des écoles mais avec des mesures des surveillance beaucoup plus strictes", détaille Jean-François Delfraissy.

Variant britannique: Delfraissy projette "plusieurs dizaines de milliers" de cas début avril si aucune mesure n'est prise

Jean-François Delfraissy évoque "une course de vitesse" face à l'"apparition inéluctable" du variant britannique. "De toute façon on va avoir une extension du variant anglais", a commenté le président du Conseil scientifique ce mercredi matin sur France Info.

"La question n'est pas de le bloquer, c'est fini, on ne peut pas", a-t-il poursuivi. "La question est d'essayer de la ralentir en prenant un certain nombre de mesures (...) L'apparition de ce variant anglais peut nous conduire à des chiffres de plusieurs dizaines de milliers de personnes touchées si on se projette début avril."

Variant anglais: 11 cas confirmés en Ile-de-France

11 cas de contaminations au variant anglais ont été confirmés en Ile-de-France, a annoncé ce mercredi le directeur de l'ARS Ile-de-France, invité sur BFMTV-RMC.

Outre ces 11 cas "une quarantaine de cas" suspects ont été recensés, a précisé Aurélien Rousseau.

Près de 190.000 personnes vaccinées en France

La courbe progresse lentement mais sûrement. Depuis le début de la vaccination en France le 26 décembre 2020, 189.834 personnes ont été vaccinées, selon les derniers chiffres dévoilés par le ministère de la Santé mardi soir. Le gouvernement a pour objectif d'atteindre le million d'ici la fin du mois.

Qu'en est-il dans votre région? Vous pouvez consulter les données détaillées sur notre carte.

"Et vous pensiez avoir tout vu?": le magazine "Society" résume sur sa couverture l'actualité folle de ce début d'année 2021

"Pandémie, saison 2." Society résume à sa manière l'actualité folle de ce début d'année 2021, avec une couverture très réussie que vous pouvez-voir ci-dessous. Le nouveau numéro du magazine sera en kiosques ce jeudi.

Un ministre de premier plan assure qu'on "ne doit vraiment rien exclure"

Selon nos informations, un reconfinement national n'est par exemple pas à l'ordre du jour, comme l'avait déjà laissé entendre le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal lundi. En tout cas pas à très court-terme.

Mais "vu la rapidité à laquelle évolue la situation, on ne doit vraiment rien exclure", tempérait auprès de BFMTV un ministre de premier plan interrogé ce mardi soir.

Delfraissy évoque "un certain nombre de mesures plus strictes à prendre"

"Il y aura certainement un certain nombre de mesures plus strictes à prendre." C'est la mise en garde de Jean-François Delfraissy, invité ce mardi soir du 20 heures de TF1. Le président du Conseil scientifique a cependant estimé qu'il s'agissait de "décisions politiques" et a refusé de se prononcer sur la nécessité d'un reconfinement.

"On n’est pas dans l’extrême urgence", a-t-il commenté, appellant à se "laisser quelques jours" pour étudier les conséquences du réveillon du Nouvel an et de l'émergence du variant britannique sur l'épidémie.

Un nouveau Conseil de défense ce mercredi matin

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau direct consacré à l'épidémie de coronavirus. C'est l'heure du choix pour Emmanuel Macron: le président de la République convoque ce mercredi matin un nouveau Conseil de défense pour décider des mesures à prendre face à l'émergence du variant britannique en France.

Un troisième confinement ne semble pas imminent. L'exécutif hésite entre la poursuite d'une stratégie territorialisée, en durcissant les mesures dans plus de départements, ou la mise en place d'une stratégie nationale, avec la généralisation du couvre-feu à 18 heures.

BFMTV