BFMTV

Covid-19: Gabriel Attal exclut un nouveau reconfinement "à ce stade"

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à la sortie du Conseil des ministres, le 18 novembre 2020 à Paris

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à la sortie du Conseil des ministres, le 18 novembre 2020 à Paris - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, était l'invité d'Europe 1 ce lundi matin. Il a fait le point sur la situation épidémique en France.

Tandis que la situation sanitaire prend un tour de plus en plus préoccupant depuis les fêtes, et que l'inquiétude monte autour du variant britannique du virus, le gouvernement exclut pour le moment l'idée d'un troisième reconfinement. Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, l'a assuré ce lundi matin au micro d'Europe 1.

"À ce stade, il n y a pas de reconfinement prévu mais évidemment nous suivons la situation avec beaucoup d attention", a-t-il affirmé. Il a ajouté: "Certains pays ont dû reconfiner. (...) Il ne faut surtout pas baisser la garde, nous prendrons les mesures nécessaires".

Ces propos font écho, en même temps qu'ils nuancent, ceux du ministre de la Santé mardi dernier sur RTL. "Le reconfinement, nous n'en voulons plus et nous nous donnons les moyens de l'éviter" avait lâché Olivier Véran, soulignant tout de même qu'il n'était pas un "prédictologue".

"On a accéléré"

Le porte-parole du gouvernement a encore confirmé un autre point annoncé par le ministre de la Santé: l'objection de l'exécutif de vacciner un million de Français d'ici la fin du mois de janvier. Interrogé quant à savoir si cet horizon était maintenu, Gabriel Attal a répondu:

"Bien sûr, Olivier Véran l'a dit hier. C’est vrai qu on a mis plus de temps à démarrer la campagne de vaccination que les autres, et on a reconnu qu’on aurait pu aller plus vite, notamment pour les soignants de plus de 50 ans, mais on a accéléré. Et on a corrigé ça au bout d’une semaine."
Robin Verner
Robin Verner Journaliste BFMTV