BFM Pratique

Soldes vs French Days : quelles différences entre les 2 évènements ?

Soldes vs French Days : quelles différences entre les 2 évènements ?

Soldes vs French Days : quelles différences entre les 2 évènements ? - Shutterstock

Tristesse, les French Days sont terminés. Pas de panique ! Eh oui, les soldes d’été sont bientôt de retour, dès ce 23 juin 2021, pour 4 semaines. Avec des remises jusqu’à -75% et plus encore sur des tonnes de produits, c’est le moment idéal pour faire des folies (à petits prix). En quoi les soldes diffèrent-ils des autres opérations commerciales et pourquoi sont-ils bien plus intéressants au final ?

Les French Days, un événement créé par 6 enseignes

Avez-vous participé aux French Days ? Lancée en 2018 par Boulanger, Cdiscount, Fnac Darty, La Redoute, Rue du Commerce et Showroomprivé, cette opération commerciale riche en bons plans fait partie des nouveaux temps forts de l’année. Si les French Days avaient été prévus à l’origine pour dynamiser les ventes pendant le printemps - une période bien creuse en promos - via de belles offres à destination des consommateurs, l’événement a ensuite été renouvelé à l’automne.

Les derniers French Days se sont déroulés du 27 mai au 2 juin 2021. Et cela n’a pas été simple ! En raison du troisième confinement et de la fermeture des boutiques dites non essentielles, le lancement de l’opération fixé pour fin avril a naturellement été décalé. Comme l’ont été les soldes d’hiver, les soldes d’été ou encore le Black Friday quelques mois auparavant…

Sans surprise, cette première édition des French Days 2021 a connu un véritable succès auprès des consommateurs. Et pourtant, une majorité d’entre eux ont préféré s’abstenir, en attendant que les deals soient encore meilleurs. Pourquoi donc ? Parce que les soldes d’été arrivent, pardi !

Les marchands à consulter pendant les soldes :

Depuis quand existent les soldes ?

Les soldes ne datent pas d’hier. Ils sont apparus au XIXe siècle, au même moment que l’ouverture des grands magasins. On les doit précisément à l’homme d’affaires Simon Mannoury, fondateur du “Petit Saint-Thomas” en 1830, ancêtre de l’incontournable “le Bon Marché” connu de tous.

La grande distribution représentait une révolution pour l’époque. Or, comment écouler les stocks d’invendus des saisons précédentes tout en continuant à proposer des nouveautés aux consommateurs ? Simon Mannoury a alors une idée ingénieuse : brader les produits des anciennes collections, en proposant des rabais successifs au public, pendant une durée limitée. Les Français et Françaises furent évidemment au rendez-vous, ravis de profiter de tous ces articles à prix exceptionnels.

Les soldes ont ensuite pris de l’ampleur et se sont démocratisés sur l’ensemble du territoire. Aujourd’hui, il s’agit des plus grands temps forts commerciaux de l’année pour les marques, boutiques et enseignes. Quant aux consommateurs, il s’agit désormais d’un rituel hautement attendu. Ces derniers sont en effet nombreux à attendre cette période pour s’équiper en chaussures, vêtements, accessoires, mais aussi en articles high-tech, électroménager ou de décoration.

Soldes : une réglementation différente pour les promotions

Les French Days permettent de réaliser des économies sur une large sélection de produits. Cependant ces réductions restent limitées. Rares sont celles à dépasser les 30%. Et pour cause, ces promotions sont réglementées. Les enseignes et marques ont l’interdiction de vendre à perte… Sauf pendant les soldes !

Attention, les soldes disposent aussi de leur lot de réglementations. Depuis 1906, plusieurs lois les encadrent afin d’éviter les abus. Par exemple, les remises peuvent seulement être proposées sur les articles achetés par le commerçant il y a plus d’un mois. Les articles soldés doivent également bénéficier des mêmes garanties que les articles non soldés. L’opération ayant pour but d’écouler les stocks, le fait de se réapprovisionner sur un produit bradé au cours de cette période (ou après) n’est pas autorisé non plus.

Autre règle : les dates de l’évènement, en été et en hiver, sont fixées par le gouvernement et non pas par les enseignes. Des dérogations restent néanmoins possibles, notamment dans certaines zones touristiques et territoires d’outre-mer, pour modifier légèrement le calendrier de l’événement. Enfin, depuis 2020, la durée des soldes s’étend désormais sur 4 semaines, contre 6 auparavant.

Soldes vs French Days : quand faire les meilleures affaires ?

Les French Days permettent de réaliser de belles économies, à condition d’être dans les starting blocks ! Les quantités d’articles en promotion restent souvent assez limitées, c’est pourquoi il est préférable de ne pas trop attendre pour saisir l’article convoité à petit prix…

Concernant les soldes, le timing pour réaliser les meilleures affaires est quelque peu différent. Il est certes inutile de patienter que la paire de vos rêves en taille 38 soit soldée à -60% pour vous la prendre. Le risque de ne plus jamais la revoir vous pend en effet au nez. Et vous le regretterez. Privilégiez ainsi les articles de prêt-à-porter que vous avez déjà repérés en amont, pour les commander dès le coup d’envoi des soldes.

Il reste néanmoins préférable de temporiser certains achats de produits - comme le linge de lit, la déco, les matelas, l’électroménager ou encore le mobilier - qui peuvent être infiniment plus intéressants lors de la 2 ou 3e démarque des soldes. Votre CB vous dira merci !

Prêt à faire des folies pendant les soldes d’été 2021 ? Rendez-vous sur les boutiques en ligne des enseignes participantes :

La rédaction de BFMTV n’a pas participé à la réalisation de ce contenu. BFMTV est susceptible de percevoir une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à un achat via les liens intégrés dans cet article.

BFM Shopping