BFM Pratique
Comparateur Assurance

Changer d’assurance auto : quand et comment faire son changement d'assurance auto ?

En France, tout automobiliste doit respecter l’obligation légale de couvrir sa voiture par une assurance

En France, tout automobiliste doit respecter l’obligation légale de couvrir sa voiture par une assurance - 4 PM Productions / Shutterstock

Pour diverses raisons (financières par exemple), l’automobiliste peut décider de changer de compagnie d’assurance pour son véhicule. Après avoir trouvé un nouveau contrat correspondant à ses critères, il doit, dans ce cas, d’abord résilier celui en cours. Une formalité dont la réalisation est soumise à quelques conditions établies par la loi.

En France, tout automobiliste doit respecter l’obligation légale de couvrir sa voiture par une assurance. Cette dernière doit comporter au moins une garantie Responsabilité civile. Sachant que tout le monde est exposé au risque de dégâts ou d’accidents, cette contrainte s’applique à tous les profils. Les conducteurs chevronnés sont ainsi, au même titre que les jeunes conducteurs, tenus de la respecter.

Dans ce contexte, pour différentes raisons, on peut cependant changer son assurance auto selon les modalités prévues par la loi. À quel moment ce droit peut-il être exercé ? Comment chercher un nouveau contrat et résilier celui en cours ? Les réponses à ces questions dans le présent article.

Pourquoi changer son contrat d’assurance auto ?

Des motifs d’ordres divers peuvent être à l’origine d’un besoin de changer d’assurance auto. Le premier d’entre eux réside dans la recherche d’un tarif plus avantageux. À noter que les foyers dépensent une somme d’argent relativement importante pour une couverture assurantielle. À moyen ou long terme, diminuer ses cotisations mensuelles débouche par conséquent sur une élévation de son pouvoir d’achat.

Une autre raison poussant à un changement d’assurance auto est l’insatisfaction. En effet, l’assuré peut s’orienter vers une autre compagnie s’il a reçu un dédommagement trop bas après un sinistre. Pareillement, il peut arriver des cas où :

  • On souhaite profiter d’un conseiller plus efficace, d’un service client plus qualitatif… ;
  • Les prestations offertes ne conviennent pas à ses attentes.

On peut également tout simplement vouloir bénéficier de garanties plus protectrices à la suite par exemple :

  • D’une évolution des habitudes de conduite ;
  • De l’achat d’une nouvelle voiture.

Quand peut-on changer d’assurance auto ?

Aujourd’hui, on est autorisé à changer d’assureur pour sa voiture n’importe quand après les douze premiers mois de contrat. Consacrée par la loi Hamon, cette règle est en vigueur depuis sept ans. Dans certains cas exceptionnels, ce droit peut même être mis en œuvre avant la première année de l’engagement. Le Code des assurances, en son article L113-16, dispose qu’à tout moment, il peut être invoqué dans l’hypothèse :

  • D’un départ à la retraite ;
  • D’une interruption définitive d’activité ;
  • D’une modification de situation ou de régime matrimonial ;
  • D’un changement de métier ;
  • D’un déménagement dans une autre ville.

Trouver sa nouvelle assurance auto

À première vue, le choix d’un contrat d’assurance pour voiture peut sembler difficile. Tant le souscripteur devra d’abord déterminer le niveau de protection qu’il recherche. De surcroît, il sera amené à effectuer une sélection parmi une myriade d’offres proposées sur le marché.

Ainsi, il est conseillé de réaliser une simulation assurance auto pour mieux se situer par rapport à cette situation. Gratuite, cette opération peut être accomplie sur le site internet des assureurs eux-mêmes ou auprès d’entreprises de courtage.

Le recours à un comparateur assurance auto permettra en ce sens de mettre en balance des devis assurance auto. En effet, faire une simulation assurance auto en ligne offre la possibilité aux seniors, aux conducteurs résiliés ou aux malussés, etc. de décrocher une offre plus profitable.

Résilier son contrat d’assurance auto en cours

Concernant les formalités relatives à la résiliation d’un engagement encore valide, elles varient selon deux contextes. À cet effet, le contractant doit envoyer une lettre en recommandé avec accusé de réception à sa compagnie actuelle. Ceci, dans l’éventualité d’un changement de situation ou pour toute autre raison acceptée par la loi. Le courrier doit impérativement contenir entre autres :

  • La date de signature et le numéro du contrat en cours ;
  • L’immatriculation de la voiture ;
  • L’identité et l’adresse tant de l’assureur que du client.

Dans le cadre de la loi Hamon, c’est à la nouvelle compagnie de s’occuper des procédures pour rompre le contrat. Néanmoins, l’intéressé peut aussi choisir de s’en charger lui-même.

En partenariat avec lecomparateurassurance.com