BFMTV

Achat d’un véhicule : les différents modes de financement

-

- - -

Qu’il soit effectué en neuf ou en occasion, l’achat d’un véhicule entraine pour la majorité des particuliers des dépenses non négligeables. Au prix comptant de l’automobile s’ajoutent également les dépenses liées à l’assurance obligatoire, à l’entretien technique et au carburant. Une voiture constitue donc une charge financière importante pour le foyer, qu’il s’agit d’anticiper. De nombreux modes de financement existent heureusement aujourd’hui pour faciliter l’acquisition d’une voiture personnelle.

Cet article n'a pas été rédigé par les journalistes de BFMTV.com

L’achat comptant d’un véhicule consiste à régler en une seule fois le montant total de l’automobile. Plus fréquent sur le marché de l’occasion, ce type de règlement est principalement destiné aux particuliers possédant une épargne personnelle importante. L’avantage principal de l’achat comptant réside dans le fait qu’il permet de ne payer aucun intérêt. Il constitue à ce titre la solution la plus avantageuse d’un point de vue strictement financier. Peu de de particuliers peuvent cependant se permettre pareilles dépenses sans mettre en péril l’équilibre financier de leur foyer. En matière de gestion budgétaire, la prévoyance est toujours de mise.

Les établissements financiers proposent aux particuliers de nombreuses solutions de crédit pour financer l’achat de leur véhicule. Il s’agit de la galaxie des crédits à la consommation, dans laquelle on peut compter le crédit auto et le prêt personnel : la différence, l’un est spécifiquement pensé pour ce type d’investissement, il s’agit donc d’un crédit affecté. Le prêt personnel quant à lui est un crédit non affecté.

Comme son nom l’indique, le prêt véhicule est exclusivement réservé à l’acquisition d’une voiture, d‘une moto ou d’un scooter, à l’exclusion de tout autre bien ou service. Dans ce type de financement, l’octroi du crédit est intimement lié à l’achat de l’automobile. Si l’une des deux opérations est annulée, l’autre le sera donc également de façon automatique. L’avantage de ce système est qu’il procure une sécurité importante à l’acheteur : il lui évite de supporter une dette pour un bien qu’il n’aurait finalement pas acquis. D’une durée minimale de trois mois, son montant total ne peut excéder les 75 000€.

Dans le prêt personnel classique – un crédit à la consommation non affecté, libre à l’acheteur de réaliser ses dépenses comme bon lui semble, sans avoir à en informer sa banque. Cette liberté a un prix : les conditions d’emprunt sont généralement moins avantageuses que celles d’un crédit auto, les risques de non-remboursement étant jugés plus importants. Le prêt personnel est une bonne solution si le prix n’est pas élevé : ce qui peut convenir un achat de véhicule d’occasion jusqu’à environ 2 000€. Au-delà, mieux vaut préférer un autre mode de financement.

La location de longue durée (LDD) est une forme de financement de véhicule très en vogue. Elle offre au conducteur l’opportunité de rouler à bord d’une automobile contre le versement d’un loyer. Ce dernier est déterminé en fonction de plusieurs critères : type de véhicule, frais d’assurance et d’entretien, durée de location, services annexes. Néanmoins elle est davantage prisée par les entreprises qui louent alors les véhicules de leurs collaborateurs.

Variante de ce produit, également connue sous les termes de leasing ou de crédit-bail, la location avec option d’achat (LOA) constitue une alternative intéressante à l’achat de véhicule. Contrairement à la LDD, elle donne au conducteur l’opportunité d’acheter le véhicule à la fin du contrat de location. C’est pourquoi le prix de vente est fixé par l’organisme financier dès la signature du contrat. Durant la durée de location, le conducteur verse au prêteur des mensualités qui pourront varier selon les caractéristiques du véhicule et de la location. En fin de location, si le loueur souhaite acquérir le véhicule, il s’acquitte de la somme convenue à la signature du contrat pour l’achat définitif. Sinon, il peut restituer le véhicule et partir, par exemple, sur une autre LOA. Ce mode de financement est intéressant si l’on souhaite conduire les modèles dernier cri. Mais il faut garder à l’esprit que la voiture doit être restituée dans un état standard d’usure en fin de location, c’est à dire sans aucune trace ni rayure.

La pérennité de votre investissement passe nécessairement par une juste évaluation de vos capacités financières. C’est pourquoi il est essentiel de calculer précisément sa capacité d’emprunt en veillant à ce que les mensualités ne constituent pas un frein trop important à votre style de vie. Ainsi, la LOA permet d’ordinaire des mensualités plus basses que celles d’un crédit auto. Néanmoins, le crédit auto permet de conserver son véhicule dans la durée et d’en profiter librement, sans limitation en termes de kilométrage. Il est toujours possible, si l’on hésite sur le mode de financement, de faire appel à un courtier en crédit à la consommation en ligne. Bien souvent, les services d’un tel courtier sur internet vous sont offerts, et permettent d’obtenir le meilleur crédit pour l’achat d’un véhicule.

Contenu rédigé par Empruntis