BFMTV

Sondage BFMTV - Une majorité de Français pense que Macron doit changer significativement l’orientation de sa politique

Emmanuel Macron - Image d'illustration

Emmanuel Macron - Image d'illustration - LUDOVIC MARIN / POOL / AFP

Pour une majorité des Français interrogés (57%), Emmanuel Macron doit changer significativement l’orientation actuelle de sa politique.

Deux jours après les élections européennes, qui ont vu la liste Rassemblement national portée par Jordan Bardella l'emporter sur la candidature LaREM assurée par l'ancienne ministre Nathalie Loiseau, la question de l'orientation de la politique d'Emmanuel Macron se pose. Dimanche, quelques minutes après les premières estimations, l'Elysée avait assuré vouloir "intensifier l'acte 2 du quinquennat", et qu'il n'y aurait "pas de changement de cap."

Le RN et LFI critiques envers Macron

Selon notre nouvelle enquête Elabe réalisée pour BFMTV, la deuxième place de la liste du parti présidentiel ne devrait toutefois pas affaiblir outre-mesure la position d'Emmanuel Macron. 48% des sondés estiment en effet que le président de la République ne sort "ni affaibli ni renforcé" des élections européennes. En revanche, ils sont 44% à penser que le locataire de l'Elysée en sort uniquement "affaibli" et 8% "renforcé".

Dans le détail, et assez logiquement, ce sont les électeurs LaREM, accompagnés de ceux du MoDem et d'Agir qui estiment qu'Emmanuel Macron ne sortait ni affaibli ni renversé (68%). A l'inverse, les sympathisants Rassemblement national et France insoumise sont les plus critiques envers lui (73 et 58% le disent affaibli). 

L'opinion en direct
L'opinion en direct © Elabe pour BFMTV

Un changement d'orientation politique? 

En revanche, pour une majorité des Français interrogés (57%), Emmanuel Macron doit changer significativement l’orientation actuelle de sa politique. Une volonté de changement qui n'est pas partagée par 31% des sondés qui quant à eux estiment que de simples aménagements sur certains aspects sont nécessaires, tandis que 11% jugent que le cap actuel doit être maintenu. 

Dans le détail, le changement est surtout voulu par les trois quarts des catégories sociales populaires et plus de 60% des catégories sociales moyennes. Ils sont également la moitié des retraités à avoir choisi cette option. A l'inverse, 38% des sondés issus des classes supérieures souhaitent des aménagements plus succins. 

Politiquement, les divisions sont également notables. Ainsi, ils sont 82% des électeurs du Rassemblement national et 67% de la France insoumise à vouloir un changement de cap significatif. Parmi les sondés plus favorables à de simples aménagements, ils sont 60% à être sympathisants LaREM. 

Sondage BFMTV - Macron européennes
Sondage BFMTV - Macron européennes © Elabe pour BFMTV

Le pouvoir d'achat en question 

Interrogés quant aux suites à donner au quinquennat, les Français ont une vision assez claire du futur. Pour 53% d'entre eux, l'épineux sujet du pouvoir d'achat doit être pris à bras-le-corps par le gouvernement. Vient ensuite la protection sociale et le volet portant sur la fiscalité et les impôts (39 et 31% des sondés). 

D'autres thèmes ont également été abordés: le chômage (24%), l’immigration (23%) (thème le plus cité par les électeurs de la liste LR: 54%), les dépenses publiques et la dette publique (23%) (thème le plus cité par les électeurs de la liste LREM-MoDem-Agir: 43%), la croissance économique (19%), la lutte contre le terrorisme (14%) et la place de la France en Europe et dans le monde (9%).

Sondage BFMTV - Macron européennes
Sondage BFMTV - Macron européennes © Elabe pour BFMTV

Un effet "vague verte"?

Classé en troisième position du scrutin continental, la liste EELV portée par Yannick Jadot a récolté 13,47% des voix. Une "vague verte", également notée dans d'autres pays européens dont l'Allemagne, et qui pourrait forcer le gouvernement français à renforcer ses propositions en matière de préservation de l'environnement. 

Pourtant, seuls 4 Français sur 10 estiment qu'Emmanuel Macron et son gouvernement mèneront une politique plus écologique dans les mois à venir. Pire, seul un tiers d'entre eux pensent que l’exécutif sera plus à l’écoute et un quart seulement qu’il sera plus rassembleur en la matière. 

Logiquement, ce sont les sympathisants LaREM qui, à plus de 80%, sont les plus enclins à croire au tournant écologique du quinquennat. En revanche, les électeurs d'EELV, mais aussi du Parti socialiste, se veulent plus timorés: respectivement 54 et 56% croient en une politique plus écologique.

Sondage BFMTV - Macron européennes
Sondage BFMTV - Macron européennes © Elabe pour BFMTV

Sondage mené sur un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Interrogation par Internet les 27 et 28 mai 2019.

Hugo Septier