BFMTV

La Rochelle: les jeunes socialistes crient "Macron, démission!" lors du dîner de clôture

Des militants du Mouvement des Jeunes Socialistes ont sifflé Manuel Valls et demandé la démission d'Emmanuel Macron, après la polémique sur les 35 heures.

Ambiance tendue à La Rochelle. Samedi soir, en plein dîner de clôture de l'université d'été du Parti socialiste, et alors que le Premier ministre Manuel Valls passait de table en table pour saluer les participants, un militant membre du Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS) s'est levé et a alpagué l'assemblée: "Les 35 heures, on s'est battus pour les avoir, on se battra pour les garder!" Une pique qui faisait référence à la sortie critique d'Emmanuel Macron jeudi, qui s'en était pris à demi-mot à ce totem de la gauche.

Un mouvement à la gauche du PS

Aussitôt après, plusieurs tables se sont mises à huer Manuel Valls, siffler et crier "Macron, démission! Taubira, présidente!". Jean-Christophe Cambadélis, très mécontent, s'est dirigé vers eux et a alors empoigné par le col l'un des militants qui insultait Manuel Valls, d'après plusieurs témoins, rapporte un de nos journalistes sur place.

Le chef du gouvernement, lui, s'est ensuite attablé avec l'un des membres du courant pour une explication "franche". Le MJS est connu pour ses positions ancrées à gauche du parti, et se dit très attaché aux 35 heures.

Si le malaise était palpable peu après chez les aînés - Manuel Valls et Jean-Christophe Cambadélis ont quitté la soirée plus tôt que prévu -, le Premier secrétaire du parti a toutefois tenu à terminer sur une note positive, en tweetant un message vantant... "l'ambiance de feu" de la soirée.

2000 militants au banquet républicain dans une ambiance de feu. Tous ensemble socialistes! #UEPS
— Jean-Chr. Cambadélis (@jccambadelis) 29 Août 2015