BFMTV

Benoît Hamon reconnaît "du charisme" à Emmanuel Macron 

Benoît Hamon, député PS des Yvelines et candidat à la primaire à gauche, est ce lundi matin l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC.

Invité lundi matin sur BFMTV et RMC, Benoît Hamon veut "faire en sorte que la gauche soit au second tour de la présidentielle", or "il n'y a pas de possibilité pour la gauche d'être au second tour sans rassemblement de la gauche". L'élu ne veut pas "donner l'impression que l'essentiel qui se jouerait, ce serait de battre l'autre gauche, (...) Pour Jean-Luc Mélenchon, battre les socialistes et Yannick Jadot, c'est un mauvais combat".

S'il remporte la primaire à gauche, Benoît Hamon est donc prêt à rassembler la gauche... y compris Emmanuel Macron? "S'il se dit toujours de gauche, parce que c'est ni gauche ni droite". A ses yeux, il n'est pas de gauche "quand il remet en cause les 35 heures, quand il remet en cause l'impôt sur la fortune". "Emmanuel Macron a un discours, un charisme qui lui permet de réunir des foules", concède Benoît Hamon, mais une fois la primaire achevée, "nous discuterons et nous verrons quel est l'ADN d'Emmanuel Macron", prévient-il.

Pendant le deuxième débat entre les candidats de la primaire à gauche, dimanche soir sur BFMTV, François Hollande, lui, était au théâtre. "Je pense qu'il n'est plus dans cette séquence", réagit Benoît Hamon, "ce débat-là se fait sans lui, il aurait peut-être aimé y participer, il n'y participe pas, parce que c'est son choix de tourner la page, mais je ne pense pas que ce soit le fait majeur de la soirée".

dossier :

Benoît Hamon

A.L.M.