BFMTV

Macron, l'homme qui commence à inquiéter Fillon

Emmanuel Macron, le 8 décembre 2016.

Emmanuel Macron, le 8 décembre 2016. - Loïc Venance - AFP

Selon notre sondage publié mercredi, Emmanuel Macron et François Fillon sont les personnalités politiques de l'année. Le leader du mouvement "En marche!" devance cependant de 4 points le vainqueur de la primaire de la droite. Une menace prise très au sérieux du côté de François Fillon.

Chez les Républicains, Emmanuel Macron est désormais considéré comme l'adversaire le plus dangereux pour François Fillon. Et ce dernier s'inquiète de plus en plus de sa percée. Selon un sondage Elabe pour BFMTV publié mercredi, l'ancien ministre de l'Economie arrive en tête du classement des personnalités politiques de l'année en recueillant 48% d'opinions favorables, devant François Fillon (44%). 

Inquiétudes chez Les Républicains

Le fondateur du mouvement "En marche!", qui a rassemblé 10.000 personnes lors de son meeting du 10 décembre porte de Versailles, à Paris, est désormais considéré comme un concurrent sérieux pour François Fillon dans la course à l'Elysée, y compris auprès des électeurs de droite.

"Une partie de l'électorat plutôt du centre-droit est intéressée par Emmanuel Macron. Sans doute parce que sur le plan économique, il défend des thèses libérales, et que par ailleurs il incarne un renouveau auquel tous les électeurs, de droite comme de gauche, sont attachés, face à un sentiment que l'offre politique traditionnelle ne répond pas aujourd'hui aux attentes qu'ils expriment pour 2017", analyse pour BFMTV Bernard Sananes, président de l'institut Elabe. 

Certains membres des Républicains ne cachent pas leur admiration, ni leur inquiétude, face à la dynamique Macron. "J’ai sous-estimé son potentiel. Je suis obligé de constater que sa campagne prend, alors que je n’y croyais pas quand il est sorti du gouvernement", confie ainsi Luc Châtel, cité par Le Monde. "Macron réunit beaucoup de qualités: il est brillant, intelligent, pas sectaire… Et, en plus, il est très sympa, car il sait créer de l’empathie", estime un autre membre des Républicains.

Et certains à droite s'alarment du fait que le programme dur présenté par François Fillon facilite la percée de l'ex-locataire de Bercy, qui se retrouve bien placé pour courtiser l'électorat du centre et de la droite modérée.

Contre-attaque lancée

Face à cette menace, François Fillon organise sa riposte. Muet depuis sa victoire à la primaire, le 27 novembre dernier, l'ancien Premier ministre a demandé mercredi à son équipe de communication de publier sur son site Internet, sous l'appellation "StopIntox", des réponses à toutes les polémiques sur son programme.

Pour contrer Emmanuel Macron, François Fillon n’hésite pas à chasser sur ses terres, en prévoyant une visite début janvier au salon mondial du high-tech, à Las Vegas. Pas question en revanche de changer sa ligne politique.

"La force de François Fillon, c'est de présenter une certaine forme de sécurité, et en même temps de modernisme dans la réforme économique. Sa force, c'est de rester sur cette ligne", estime le journaliste Serge Raffy.

A cinq mois de la présidentielle, la bataille contre Emmanuel Macron ne fait que commencer. Après la courte trêve des fêtes de fin d'année, François Fillon a déjà prévu sa prochaine interview télévisée, fixée au 2 janvier.

A.S. avec Mélanie Bontems