BFMTV

Vœux de fin d’année: quand Sarkozy veut griller Hollande

Nicolas Sarkozy s'apprêterait à diffuser une vidéo pour présenter ses voeux aux Français, un exercice qu'il n'a plus pratiqué depuis 2011 et sa dernière allocution présidentielle de fin d'année.

Nicolas Sarkozy s'apprêterait à diffuser une vidéo pour présenter ses voeux aux Français, un exercice qu'il n'a plus pratiqué depuis 2011 et sa dernière allocution présidentielle de fin d'année. - Dominique Faget - AFP

Le 31 décembre est traditionnellement l'occasion des voeux du président à la nation. François Hollande se pliera à l'exercice à 20h. Mais il pourrait se voir griller la politesse par Nicolas Sarkozy, qui s'apprêterait à diffuser une vidéo quelques heures avant...

Sur le terrain de la communication, en politique, tous les coups sont permis.Ce petit jeu-là, Nicolas Sarkozy le connaît drôlement bien. L’ex-président de la République aurait en effet prévu de griller la politesse à François Hollande en présentant ses vœux de fin d’année…quelques heures avant son successeur à l’Elysée, affirme Le Parisien. Pour ce faire, le nouveau patron de l’UMP, revenu sur le devant de la scène politique en septembre dernier après deux ans de simili-retraite, aurait déjà tout prévu de longue date.

Sarkozy, homme de réseaux (sociaux)

Actuellement en vacances au Maroc, Nicolas Sarkozy aurait enregistré une allocation vidéo qu’il s’apprêterait à publier mercredi par le biais de sa page Facebook et de son compte twitter. Une manière de s’adresser directement à ses nombreux fans sur les réseaux sociaux, l’ancien pensionnaire de l’Elysée en comptant près d’un million sur Facebook, et plus de 600.000 sur Twitter. Pour l’annonce de sa candidature à la présidence de l’UMP, le 19 septembre dernier, ou encore au moment d'adresser sa première réaction après sa victoire, l’intéressé avait déjà agi de la sorte.

Un exercice très présidentiel

Derrière cette course aux voeux de fin d'année, l'objectif est double pour le chef de la rue de Vaugirard: d'un côté il s'agit de s'adonner à une exercice très présidentiel, auquel il n'a plus goûté depuis sa dernière allocution de fin d'année en tant que chef d'Etat, c'était le 31 décembre 2011. Une manière d'occuper le terrain face à François Hollande, qui l'a battu au soir du 6 mai 2012, avec toujours en ligne de mire la présidentielle de 2017.

Ce sera également l'occasion de "montrer que le parti est au travail", a commenté un proche de Nicolas Sarkozy, toujours dans les colonnes du Parisien. Même pendant les fêtes, "il n'y a pas de trêve", a-t-il également souligné.

Jé. M.