BFMTV

Sarkozy: "J'ai décidé de proposer aux Français un nouveau choix politique"

Nicolas Sarkozy à Nice, le 10 mars 2014.

Nicolas Sarkozy à Nice, le 10 mars 2014. - Valéry Hache - AFP

Nicolas Sarkozy a annoncé son retour en politique sur sa page Facebook. "C’est au terme d’une réflexion approfondie que j’ai décidé de proposer aux Français un nouveau choix politique", a écrit l'ancien chef de l'Etat, qui va tenter de prendre la tête de l'UMP.

C'était attendu, c'est désormais officiel: Nicolas Sarkozy a annoncé ce vendredi son grand retour. Sur sa page Facebook, l'ancien président a publié un texte (voir ci-dessous), signant le début de son offensive médiatique. 

L'ancien chef de l'Etat a décidé d'être candidat à la présidence du parti qui l'a porté au pouvoir en 2007, l'UMP: "Je suis candidat à la présidence de ma famille politique", écrit-il. 

"Dépasser les clivages traditionnels"

Nicolas Sarkozy veut rassembler. "Je proposerai de transformer (ma famille politique) de fond en comble, de façon à créer, dans un délai de trois mois, les conditions d’un nouveau et vaste rassemblement qui s’adressera à tous les Français, sans aucun esprit partisan, dépassant les clivages traditionnels qui ne correspondent plus aujourd’hui à la moindre réalité", ajoute l'ancien chef de l'Etat.

Dans son texte, Nicolas Sarkozy critique François Hollande et la gauche au pouvoir: "J’ai vu monter comme une marée inexorable le désarroi, le rejet, la colère à l’endroit du pouvoir, de sa majorité mais plus largement de tout ce qui touche de près ou de loin à la politique."

Critique de l'opposition

La stratégie de communication de l'ancien chef de l'Etat semble claire: il veut être une alternative à François Hollande et à Marine Le Pen: "Je suis trop passionné par le débat public et l’avenir de mes compatriotes pour les voir condamnés à choisir entre le spectacle désespérant d’aujourd’hui et la perspective d’un isolement sans issue."

Il adresse également un message très clair à sa famille politique, évoquant "le délitement du débat politique" et "la persistance de divisions si dérisoires au sein de l’opposition".

Refonder l'UMP avec une "nouvelle équipe"

Nicolas Sarkozy, dont la personnalité est clivante, promet par ailleurs qu'il a changé: "J’ai pu prendre le recul indispensable pour analyser le déroulement de mon mandat, en tirer les leçons, revenir sur ce que fut notre histoire commune, mesurer la vanité de certains sentiments, écarter tout esprit de revanche ou d’affrontement."

L'ancien chef de l'Etat annonce également qu'il veut bâtir la "formation politique du XXIème siècle": s'il prend la tête de l'UMP, alors il réinventera le parti. Nicolas Sarkozy promet de changer l'appareil politique, mais aussi les têtes, annonçant une "nouvelle équipe qui portera l’ambition d’un renouveau si nécessaire à notre vie politique."

Retrouvez ici l'intégralité du texte de Nicolas Sarkozy:

A. K. et M. K.