BFMTV

Retour de Sarkozy: "j'adore l'humour de Bernadette Chirac"

L'ex-ministre Laurent Wauquiez, aujourd'hui vice-président de l'UMP, en novembre 2010.

L'ex-ministre Laurent Wauquiez, aujourd'hui vice-président de l'UMP, en novembre 2010. - -

"J'adore l'humour de Bernadette Chirac et sa capacité à mettre les pieds dans le plat sans en avoir l'air". Jeudi matin, Laurent Wauquiez a rappelé que l'ex-première dame avait su parler du retour de Nicolas Sarkozy de manière très habile, à trois jours du conseil national de l'UMP sur les primaires.

En politique, il y a des petites phrases qui tombent à pic. Celle de Bernadette Chirac, mercredi, sur le retour de Nicolas Sarkozy en fait partie, estime Laurent Wauquiez. "J'adore l'humour de Bernadette Chirac et sa capacité à mettre les pieds dans le plat sans en avoir l'air", commente ainsi le député-maire du Puy-en-Velay dans une interview au Figaro publiée jeudi.

Pressée de questions mercredi par Europe 1 sur un retour du prédécesseur de François Hollande à l'Elysée, Bernadette Chirac avait fini par lancer: "évidemment!" De quoi alimenter la chronique politique à trois jours du conseil national de l'UMP où sera abordée la question des primaires, un système de désignation du candidat UMP pour 2017 qui pourrait être hypothéqué par le retour de Nicolas Sarkozy.

Les primaires au coeur du conseil national de l'UMP

"Les primaires sont un système moderne, bien préférable aux combines d'arrière-cour. Pour autant, je ne suis pas naïf: je refuse que certains prennent en otage le principe des primaires pour faire barrage à Nicolas Sarkozy. Les primaires ont un seul but: construire une nouvelle offre politique et associer notre électorat à la désignation du candidat", a insisté Laurent Wauquiez.

Des voix s'opposent à l'UMP sur l'obligation ou non pour l'ancien chef de l'Etat battu en 2012 de se soumettre aux primaires décidées par le parti pour la primaire de 2017.

Hélène Favier avec AFP