BFMTV

Sarkozy, le retour? Bernadette Chirac y croit

Pour Bernadette Chirac, le retour de Nicolas Sarkozy en 2017 semble quasi-évident.

Pour Bernadette Chirac, le retour de Nicolas Sarkozy en 2017 semble quasi-évident. - -

Chaque matin, BFMTV.com sélectionne pour vous le meilleur de l'actualité politique. Au menu aujourd'hui: l'éternel retour de Nicolas Sarkozy, la victoire du conseiller Emmanuel Macron et la "tournée anti-FN" de Manuel Valls.

> Bernadette Chirac et le retour de Sarkozy

Verra-t-on Nicolas Sarkozy en campagne pour la présidentielle de 2017? Invitée d'Europe 1, Bernadette Chirac a laissé entendre que cela était fort possible. "J'ai interdiction de le dire!", s'exclame d'abord l'ancienne première dame. A la question de savoir si Nicolas Sarkozy lui en a parlé, elle répond malicieusement "Je vous dis... Il va me gronder, hein!". "On comprend que la réponse est oui", reprend le journaliste. "Bon... évidemment!" s'exclame Bernadette Chirac.

> La personnalité du jour

La bataille des conseillers présidentiels fait rage. Et en ce moment, l'avantage est à Emmanuel Macron. Présenté comme le "sherpa économique" de François Hollande par L'Opinion, il a été chargé d'assurer le service après-vente du pacte de responsabilité auprès de la presse. D'appétence sociale libérale, Emmanuel Macron est celui qui a théorisé à gauche la fameuse "politique de l'offre" ou "socialisme de l'offre", même si certains proches de François Hollande refusent de lui attribuer le "tournant" présidentiel. Quoi qu'il en soit, le conseiller savoure ce moment. Et pourrait bien faire rapidement parler de lui à nouveau.

> Copé se lâche sur Hollande

"Mascarade", "mensonge", "crédibilité absolument nulle"… C’est à boulets rouges que tire Jean-François Copé sur François Hollande, dans une interview à Valeurs actuelles à paraître jeudi. "Nous sommes face à quelqu'un dont la crédibilité est absolument nulle, qui veut faire prendre aux Français des vessies pour des lanternes" et avec son "pacte de responsabilité", "toutes ces promesses sont parfaitement fantaisistes. Hollande est dans une imposture totale sauf à augmenter à nouveau les impôts ou à sacrifier définitivement la politique familiale. Ce qu'il fera inévitablement...", affirme le président de l’UMP.

> Valls à Hénin-Beaumont?

A deux mois des municipales, Manuel Valls poursuit sa "tournée anti-FN". Après Forbach, où Florian Philippot est candidat pour le FN, le ministre s’est rendu vendredi dans le Vaucluse avec Arnaud Montebourg, une terre où l’extrême droite est très implantée. La prochaine étape de Manuel Valls sera Hénin-Beaumont, dans le Nord.

Une venue confirmée mercredi, après que le député PS de la circonscription d’Hénin-Beaumont a fait des pieds et des mains pour recevoir la visite du ministre, raconte La Voix du Nord. Car le ministre représente "un rempart anti-FN", selon l'un de ses proches, le sénateur-maire Luc Carvounas. D'autres déplacements sont prévus prochainement, notamment avec Arnaud Montebourg, précise son cabinet. La tournée anti-FN est loin d'être terminée.

> Valérie Fourneyron, un homme pour le Daily Telegraph

La presse britannique a encore du mal à connaître le gouvernement français. Ainsi, le Daily Telegraph évoque dans une brève la réaction du ministres des Sports français à la "quenelle" de Nicolas Anelka. Une brève illustrée avec une photo de... Laurent Fabius, comme le montre la photo d'un reporter postée sur Twitter. La notoriété internationale est encore loin pour Valérie Fourneyron.

Pour le #Daily Telegraph from London, la Ministre des sports de la France @vfourneyron est un homme #mistake pic.twitter.com/lgahCyiggl
— stefan l'hermitte (@stefanlhermitte) 22 Janvier 2014

Ariane Kujawski