BFMTV

Fillon au Trocadéro: la manifestation de la dernière chance?

Le "grand rassemblement" prévu ce dimanche est-il celui de la dernière chance pour François Fillon? (Photo d'illustration)

Le "grand rassemblement" prévu ce dimanche est-il celui de la dernière chance pour François Fillon? (Photo d'illustration) - AFP

Le "grand rassemblement" organisé ce dimanche, place du Trocadéro à Paris, a été voulu par François Fillon. Le candidat avait déclaré "Je vous attends nombreux, très nombreux, pour montrer aux yeux de tous ce qu'est la volonté populaire des militants de la France".

Baroud d'honneur ou bras de fer? François Fillon organise ce dimanche un "grand rassemblement" place du Trocadéro à Paris. Ce "grand rassemblement populaire" apparaît comme une des dernières cartouches tirées par le candidat de la droite, pour tenter de se sortir de la nasse où l'ont plongé les emplois présumés fictifs de sa femme et de deux de ses enfants.

Inquiets de sondages donnant désormais leur ex-champion éliminé dès le premier tour de la présidentielle, derrière Marine Le Pen et Emmanuel Macron, quelque 250 élus lui ont retiré leur soutien.

Les fillonistes attendent entre "40 et 45.000 personnes"

Quelques heures avant ce rendez-vous crucial, Penelope Fillon est sortie de son silence dans une longue interview au Journal du Dimanche, auquel elle a notamment assuré avoir effectué des "tâches très variées" pour son mari comme collaboratrice parlementaire et en avoir fourni les preuves aux enquêteurs. Pour la présidentielle, elle dit lui avoir conseillé de "continuer jusqu'au bout". 

Les fillonistes restés fidèles attendent entre "40 et 45.000 personnes" au Trocadéro, rassemblement organisé avec le concours de Sens commun, émanation politique de la Manif pour tous. Bus ou covoiturages sont prévus, mais pas de partout. Le rendez-vous a été fixé à 15 heures. François Fillon doit s'exprimer à 15h30.

Plusieurs élus LR seront absents

Un certain nombre d'élus LR, critiques de l'initiative, seront absents, comme Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France, pour lequel "en République, on ne fait pas siffler la justice", comme lors de récents meetings du candidat. Mais "des dizaines de milliers de Français seront là", assure Jérôme Chartier, filloniste historique, pour lequel "ce n'est certainement pas un rassemblement contre la justice". 

Tout est fait "pour éviter tout dérapage", a affirmé à l'AFP Pierre Danon, un des organisateurs: service d'ordre de 200 personnes, banderoles, sacs à dos, sacs à main interdits.

A.Mi avec AFP