BFMTV

Trocadéro: le rassemblement pro-Fillon sous haute sécurité

Les barrières sont en place, place du Trocadréo, pour encadrer la manifestation des soutiens à François Fillon, dimanche 5 mars.

Les barrières sont en place, place du Trocadréo, pour encadrer la manifestation des soutiens à François Fillon, dimanche 5 mars. - BFMTV

Le candidat Les Républicains espère un grand rassemblement sur la place du Trocadéro, dimanche à Paris. La manifestation doit être très encadrée.

Place du Trocadéro, les barrières de sécurité sont déjà en place, à la veille du rassemblement voulu par François Fillon. Vendredi, le candidat LR a appelé ses partisans à venir "très nombreux" le soutenir dimanche, en leur demandant "de résister", avec "la force calme", dans une vidéo postée sur Twitter.

"Je vous attends nombreux dimanche à 15h place du Trocadéro, pour montrer, aux yeux de tous, ce qu'est la volonté des militants de la France", écrit François Fillon.

Filtrage par un service d'ordre

Un maximum de sécurité est prévu pour encadrer ce rassemblement: "les précautions contre les débordements ont été bien sûr prises", a expliqué au micro de BFMTV Pierre Danon, coordinateur de la société civile de François Fillon. Banderoles et panneaux seront également bannis, pour éviter les messages intempestifs. Les sacs à dos et les sacs à mains sont également interdits.

Pour garantir une sécurité maximale, la place du Trocadéro ne sera accessible qu'à partir de 13h. Le filtrage sera assuré par un service d'ordre de 200 personnes, qui viendront en renfort des policiers. Selon la préfecture de police citée par Le Figaro, "un dispositif policier adapté sera présent "pour assurer la sécurité aux abords du rassemblement".

Ce rassemblement est aussi un véritable test populaire pour le candidat. François Fillon espère réunir entre 50 et 80.000 personnes. "L'idée, c'est vraiment de dire aux Français 'Si vous souhaitez que je continue, il faut me soutenir'. Donc de deux choses l'une: il y a beaucoup de monde, même si on annonce de la pluie, qui viennent le soutenir. Il y a moins de monde et j'imagine qu'en son âme et conscience il pèsera le pour et le contre", analysait pour BFMTV Bruno Retailleau, coordinateur de la campagne de François Fillon.

"Pas un rassemblement contre les juges"

Anne Hidalgo, la maire de Paris, a appelé samedi François Fillon et ceux qui le soutiennent à renoncer à ce rassemblement. Cette manifestation n'a "d'autre but que de manifester leur opposition aux magistrats, aux services de police et aux journalistes qui participent depuis plusieurs semaines, chacun à leur niveau et dans leur rôle, à faire éclater la vérité", a estimé l'édile socialiste.

Les fillonistes ont, depuis, fait évoluer leur discours. "Dimanche, c'est un rassemblement de soutien à François Fillon, ce n'est pas un rassemblement contre les juges, mais un rassemblement pour sa candidature", a ainsi indiqué le député LR Jérôme Chartier.

Des appels ont par ailleurs été lancés pour une manifestation place de la République, pour "le respect du peuple, de la justice et de la presse". Enfin l'essayiste Raphaël Gluksmann a lancé un autre appel à manifester place de la République, pour "l'état de droit et contre la corruption".

Magali Rangin avec AFP