BFMTV

Alain Juppé ou la gauche? Des militants pro-Fillon lancent le site JU/PS

Les militants veulent montrer les ressemblances entre les idées d'Alain Juppé et celles de la gauche.

Les militants veulent montrer les ressemblances entre les idées d'Alain Juppé et celles de la gauche. - Capture d'écran

Cinq anonymes pro-Fillon ont lancé un site internet pour tenter de convaincre les électeurs que certaines idées d'Alain Juppé sont semblables à celles de la gauche.

"Alain Juppé est-il un candidat de gauche égaré dans la primaire de la droite et du centre?" Pour les cinq créateurs du site juppe-ps.com, il ne fait aucun doute, la réponse est "oui". Pour tenter de convaincre les électeurs qui voteront dimanche au second tour de la primaire de la droite et du centre, ils ont lancé mercredi un site Internet qui recense toutes les déclarations de celui qui est arrivé deuxième au premier tour qui pourraient, selon eux, s'approcher d'idées défendues par la gauche.

"Je n'aime pas les flics. Je déteste les juges", "Ce pape commence à poser un vrai problème. J'ai l''impression qu'il vit dans une situation d'autisme total" font partie des citations proposées aux internautes. Toutes d'Alain Juppé, preuve à l'appui, le but est "de montrer qu'il n'est pas si droit dans ses bottes que ça sur des sujets majeurs pour l'électorat", explique Stéphane, adhérent Les Républicains, militant pro-Fillon.

Des phrases hors contexte

Avec quatre autres militants, "deux Républicains, un UDI et un non encarté", ils reprennent des citations de l'ex-favori des sondages. Mais pas que. Sont aussi repris des propos des soutiens d'Alain Juppé. "Je suis favorable au mariage pour tous, je suis favorable à l'adoption par les couples homosexuels, je suis favorable à la PMA pour les couples homosexuels", avait déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet, qui a annoncé son ralliement à Alain Juppé au soir du premier tour ou "il faut faciliter la construction de mosquées dans notre pays, quitte s'il le faut à ce que l'Etat y participe", propos prononcés par Benoist Apparu, le porte-parole d ela campagne du maire de Bordeaux.

"Nous aussi on peut prendre des phrases sorties de leur contexte, insiste Stéphane. Nous voulons montrer que pour attaquer François Fillon il utilise les mêmes arguments que la gauche et Hollande."

Tentative d'apaisement

Cette initiative est une réponse, selon les créateurs aux attaques, notamment sur l'avortement, lancées par Alain Juppé sur François Fillon. Mardi, ce dernier s'est offusqué sur BFMTV des "attaques en dessous de la ceinture" de son "ami". "Le site a été fait hier (mardi, NDLR), nous avons entendu des messages d'apaisement dans le camp Juppé, on s'est dit qu'on allait pas le lancer", rappelle le militant LR citant ensuite les déclarations du maire de Bordeaux lors de son meeting à Toulouse sur "les soutiens venus de l'extrême-droite" de François Fillon.

Expliquant avoir lancé ce site sans contact avec l'équipe de campagne du candidat, les militants se présentent comme "rassemblés pour le second tour". "Il faut que ça se calme", répète à BFMTV.com Jean-François Lamour, député LR de Paris. Ce soutien de l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy n'avait pas eu connaissance de ce site mais remarque que "celui qui se fait attaquer en ce moment c'est François Fillon.

"On appelle tous à l'apaisement mais surtout du côté de Juppé", note l'ancien ministre. Mercredi matin, Benoist Apparu expliquait aussi sur France 2 que "le ton" était "un peu trop monté" de son point de vue.

Justine Chevalier