BFMTV

Le second tour des municipales aura lieu le 28 juin, annonce Edouard Philippe 

Edouard Philippe le 22 mai 2020

Edouard Philippe le 22 mai 2020 - BFMTV

Initialement prévu le 22 mars dernier, le second tour des municipales se tiendra le 28 juin prochain. Une décision "réversible", prévient toutefois le Premier ministre.

L’exécutif a confirmé ce vendredi avoir choisi la date du 28 juin pour la tenue du second tout des municipales, initialement prévu le 22 mars dernier. Une information que BFMTV vous révélait dès hier soir.

"Nous pensons que la vie démocratique, elle aussi, doit reprendre tous ses droits", a justifié Edouard Philippe, ajoutant qu'il n'y avait pas eu de consensus sur le choix de cette date par les forces politiques consultées mercredi soir à Matignon.

Une décision prise sous réserve de l'évolution de l'épidémie sur le territoire national et d’un avis contraire du conseil scientifique alors qu'une deuxième vague est redoutée par les autorités. Une "clause de revoyure" interviendra d'ici deux semaines.

"Un projet de loi permettant un report hypothétique des élections sera présenté le 27 mai", a expliqué le Premier ministre.

Le port du masque obligatoire dans les bureaux de vote

Dans un avis au gouvernement, le conseil scientifique ne s'est pas opposé à la tenue du second tour en juin, assorti toutefois de conditions pour renforcer la sécurité sanitaire durant l'ensemble du processus électoral.

Dans le cas où la date du 28 juin était bien maintenue, le Premier ministre a expliqué ne pas exclure de faire évoluer, selon la situation épidémiologique, certaines dispositions réglementaires en matière électorale, notamment quant au vote par procuration. 

Parallèlement le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a indiqué que les électeurs devraient porter un masque dans les bureaux de vote, en faisant valoir que ce second tour ne devait pas "devenir un facteur de circulation du virus".

La tenue du premier tour le 15 mars dernier avait été marquée par un bond massif de l'abstention, qui avait dépassé 55% des électeurs.

Hugues Garnier avec AFP