BFMTV

Le Guen juge l'affaire Fillon "très dommageable pour la démocratie"

Jean-Marie Le Guen sur BFMTV.

Jean-Marie Le Guen sur BFMTV. - Capture d'écran BFMTV

Le secrétaire d'Etat chargé du développement et de la francophonie, Jean-Marie Le Guen, estime que l'affaire Penelope Fillon affecte l'ensemble de la démocratie.

Invité mardi soir sur BFMTV, Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'Etat chargé du Développement et de la Francophonie, n'a pas voulu se prononcer sur l'enquête en cours pour faire la lumière sur les revenus perçus par Penelope Fillon en tant qu'assistante parlementaire ou auprès de La Revue des deux mondes. Selon lui, la controverse ne touche pas seulement l'opposition mais secoue l'ensemble de la démocratie:

"On est en train d’entrer dans une crise politique majeure, et c'est très dommageable pour l’ensemble de la démocratie. C’est une expression, parmi d’autres choses, que notre démocratie ne fonctionne pas bien, et qu'il y a le besoin d’un renouveau démocratique profond."

"A la veille de 1958"

Citant ensuite l'élection de Donald Trump, le Brexit ou les scores électoraux de l'extrême droite, Jean-Marie Le Guen a établi un parallèle historique: "Nous ne sommes pas très loin de la situation qui était celle de la France à la veille de 58". En 1958, dans un contexte d'affrontement entre le bloc occidental et le bloc soviétique et de guerre d'Algérie, le général De Gaulle était revenu au pouvoir, lançant la conception d'une nouvelle constitution, pour donner ensuite naissance à la 5e République. 

Le membre du gouvernement socialiste appelle d'ailleurs à "refonder les institutions" car l'élection d'un nouveau président de la République "ne suffira pas", a-t-il assuré.

R.V.