BFMTV

Les Jeunes avec Macron se mobilisent pour défendre la réforme universitaire

Photo d'illustration

Photo d'illustration - Charly Triballeau - AFP

Le groupe de jeunes soutiens à Emmanuel Macron s'apprête à lancer une opération auprès des étudiants pour défendre la réforme de l'université. Une première étape avant sa mue en véritable mouvement de jeunesse.

Alors que la République En Marche a entrepris de se structurer et s'apprête à désigner un délégué général, les Jeunes avec Macron engagent eux aussi l'acte 2 de leur courte existence.

Un engagement qui va d'abord passer par la mobilisation sur le terrain, et notamment dans les universités. Tracts à l'appui, les jeunes avec Macron vont en effet assurer le service après-vente de la réforme universitaire annoncée lundi matin par Edouard Philippe. Objectif: "être dans l'écoute et la pédagogie", assure Sarah Relot, porte-parole des Jeunes avec Macron. Le mouvement organise en moyenne une à deux actions par semaine, sur tout le territoire, ainsi que des "afterworks" et des ateliers. Des conférences au sein même des universités seraient également envisagées.

"Les facs, on y a toujours été"

Une démarche qui rappelle celle de la France insoumise. Ces derniers temps, le parti de Jean-Luc Mélenchon avait en effet misé sur ses relais dans les universités pour organiser la fronde contre le gouvernement. Certains députés, comme Eric Coquerel ou Danièle Obono, s'étaient même rendus à Nanterre pour échanger avec les étudiants. L'opération n'avait pas été un franc succès.

"On ne les a pas attendus pour aller dans les facs, on y a toujours été", martèle Sarah Relot. Dans le même établissement de Nanterre, les jeunes macronistes s'apprêtent donc à revenir défendre la réforme universitaire: séances de distribution de tracts, réunions… Le tract imprimé à la mi-septembre, généraliste, évoque aussi le plan étudiant. Il va donc être réutilisé à cette occasion et sera réimprimé à 200.000 exemplaires.

22.500 adhérents chez les Jeunes avec Macron

Outre cette action ciblée sur l'université, les Jeunes avec Macron s'apprêtent à se structurer. D'ici à la fin de l'année, ils vont lancer un vrai mouvement de jeunesse, à mi-chemin entre l'association et le syndicat étudiant. Le lancement attendra l'après-congrès de LaREM, qui doit se tenir le 18 novembre prochain. Car le mouvement, loin d'être indépendant, sera au contraire totalement rattaché à LaREM. Il revendique aujourd'hui 22.500 adhérents, dont 2500 adhésions depuis septembre.

"Aujourd'hui, on souhaite gagner en puissance et on intensifie le recrutement en interne", affirme Sarah Relot. Et si les membres du mouvement travaillent sur son "horizontalité", chacun convient qu'il faudra désigner un représentant. Mais qui? Réponse d'ici la fin de l'année.

Thomas Soulié et Ariane Kujawski