BFMTV

Européennes : Loiseau serait "ravie" que Macron participe à un meeting de campagne

Nathalie Loiseau lors d'un meeting de LaREM pour les européennes à Caen, le 6 mai 2019

Nathalie Loiseau lors d'un meeting de LaREM pour les européennes à Caen, le 6 mai 2019 - Damien MEYER / AFP

Invitée du Grand Jury sur RTL, la tête de liste de La République en marche (LaREM) pour les européennes a fustigé "les propos haineux" tenus par Marine Le Pen à l'égard d'Emmanuel Macron.

Nathalie Loiseau, tête de liste LaREM aux élections européennes, a affirmé ce dimanche qu'elle serait "ravie" qu'Emmanuel Macron participe à l'un de ses meetings de campagne, et dénoncé les propos "haineux" de Marine Le Pen à l'encontre du chef de l'Etat. 

Emmanuel Macron "s'exprime sur l'Europe régulièrement, c'est une de ses passions", a-t-elle déclaré au Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI. Interrogée sur la présence éventuelle du chef de l'Etat à son côté lors d'un meeting, elle a affirmé : "Je serais ravie qu'il vienne, les militants seraient enchantés, mes colistiers aussi et il fera ce qu'il veut".

"Nous avons la chance d'avoir un chef de l'Etat qui a aujourd'hui le leadership dans l'Union européenne", a-t-elle ajouté, affirmant sa "pleine confiance" dans son engagement "pour que la France pèse en Europe".

"Des propos de caniveau"

A propos des derniers sondages qui donnent le Rassemblement national devant La République en Marche en tête des intentions de vote, Nathalie Loiseau a souligné que l'écart était "dans la marge d'erreur".

"Cela dit que le risque est toujours là, que ceux qui nous avaient accusés de parler d'un risque de victoire du Rassemblement national n'avaient pas vu la réalité, ça dit que rien n'est gagné, qu'il faut se battre", a ajouté l'ancienne ministre.

Interrogée sur les propos de Marine Le Pen qui a affirmé dimanche qu'Emmanuel Macron "transforme tout en malaise", elle a dénoncé "les propos systématiquement haineux, polémiques, de caniveau de la patronne du Rassemblement national, qui, elle, fait campagne à la place de Jordan Bardella", la tête de liste RN.

Mélanie Rostagnat avec AFP