BFMTV

Propos de Trump sur le 13-Novembre: Bruno Le Maire "souhaite qu'il exprime des regrets"

Sur BFMTV, le ministre de l'Economie demande que le président américain "revienne sur ses propos" sur les attentats du 13-Novembre.

Après les déclarations de Donald Trump sur les attentats du 13-Novembre, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, affirme sur BFMTV que "ces propos sont choquants et pas dignes du président de la première puissance mondiale, ni du président d'un Etat allié et ami de la France. Est-ce que nous faisons des commentaires sur les massacres qui ont eu lieu aux Etats-Unis à cause de la libre circulation des armes? (...) Je souhaite qu'il revienne sur ses propos et qu'il exprime des regrets".

La France avait condamné samedi les déclarations du président américain en exprimant sa "ferme désapprobation" via la porte-parole du Quai d'Orsay, Agnès von der Mühll.

Une mise en scène devant le lobby pro-armes

Donald Trump a repris vendredi à la convention de la NRA, le puissant lobby pro-armes, sa théorie selon laquelle les attentats du 13 novembre 2015 à Paris auraient fait moins de victimes si ces dernières avaient été armées.

"Elles ont été tuées brutalement par un petit groupe de terroristes qui avaient des armes. Ils ont pris leur temps et les ont tués un par un. Boum, viens là; boum, viens là; boum, viens là", a raconté le président américain, en mimant un jihadiste tirant au pistolet sur les victimes.

"Mais si un employé, ou juste un client avait eu une arme, ou si l'un de vous dans l'assistance avait été là avec une arme pointée dans la direction opposée, les terroristes auraient fui ou se seraient fait tirer dessus, et ça aurait été une toute autre histoire", a affirmé le président américain.

A. K.