BFMTV
Dossier

Attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis

A Paris, l'horreur des attentats. "Carnage" et "scènes de guerre" : au moins 130 personnes ont été tuées et près de 300 blessées, dont 80 gravement, vendredi 13 novembre 2015 dans une série d'attaques terroristes sans précédent à Paris et près du Stade de France, avec pour la première fois en France des actions kamikazes. Après une première attaque à Saint-Denis, les fusillades s'enchaînent dans les rues de Paris et visent des terrasses de cafés et restaurants : Le Petit Cambodge, Le Carillon, Café Bonne Bière, Casa Nostra, La Belle Équipe, Comptoir Voltaire. Simultanément, des terroristes entrent au Bataclan et ouvrent le feu sur le public assistant au concert des Eagles of Death Metal, puis retiennent des otages. Peu après minuit, l'assaut de la BRI est donné. L'état d'urgence est décrété par le gouvernement. Quelques jours après, Abdelhamid Abaaoud est retrouvé et tué avec deux complices dans un assaut à Saint-Denis. A Bruxelles, également en état d'alerte, Salah Abdeslam est arrêté après quatre mois de fuite. Le seul survivant du commando du 13 novembre est le principal accusé du procès des attentats qui débute à Paris en septembre 2021.

Des peines allant de deux ans d'emprisonnement à la perpétuité incompressible ont été prononcées par la cour d'assises spéciale de Paris ce mercredi contre les vingt accusés du procès des attentats du 13 novembre 2015.