BFMTV
Politique

Giorgia Meloni: pourquoi l'Italienne est plus proche d'Éric Zemmour que de Marine Le Pen

Giorgia Meloni à Rome le 21 septembre 2022

Giorgia Meloni à Rome le 21 septembre 2022 - Andreas SOLARO / AFP

La victoire aux législatives de l'italienne donne de l'espoir à l'extrême droite française pour la prochaine présidentielle. La probable future présidente du Conseil a cependant de plus grandes ressemblances avec le patron de Reconquête qu'avec le Rassemblement national.

Une victoire qui a donné le sourire à l'extrême droite en France, d'Éric Zemmour à Marine Le Pen en passant par Marion Maréchal. Depuis l'arrivée largement en tête de Giorgia Meloni aux législatives en Italie dimanche soir, les félicitations ont plu de ce côté de l'échiquier politique. Mais c'est Reconquête et non le RN qui semble le plus proche de la Romaine.

Sur BFMTV ce lundi soir, Eric Zemmour a estimé que Fratelli d'Italia ressemblait plutôt à Reconquête, ajoutant toutefois: "Ils ont réussi à faire ce que j'ai raté en France, mais il ne faut pas être tout seul pour réussir une union".

"Fratelli d’Italia (son parti) est donné premier parti d’Italie, à presque 26 % dans les sondages ! En quatre années à peine, de 4 % à 26 %. Elle aussi, les journalistes l’enterraient ! Je le dis (...): arriver au pouvoir, c’est possible", lançait même l'ancien candidat à la présidentielle lors de ses universités d'été dans le Var début septembre.

De jeunes mouvements à l'idéologie proche

Les deux formations ont bien des points communs, à commencer par leur jeunesse. La première s'est lancée en 2012, essuyant plusieurs échecs à ses débuts avant de remporter les élections. De quoi donner de l'espoir à Éric Zemmour qui n'a récolté que 7% des voix en avril dernier après moins d'un an d'existence politique, très loin des 50 ans du RN et de ses deux seconds tours à la présidentielle en 2017 et en 2022.

Autre différence: leur idéologie. Si les trois partis ont bien en commun la volonté de réduire drastiquement l'immigration, Giorgia Meloni et l'ex éditorialiste se font tous deux les chantres de "la civilisation chrétienne" et partagent un certain libéralisme économique, loin de l'interventionnisme étatique que défend désormais Marine Le Pen.

Les liens sont également intimes. L'ancienne députée RN Marion Maréchal, désormais en charge de la formation de Reconquête, est mariée à Vincenzo Sofo, député européen du mouvement de Giorgia Meloni.

Prise de distance au Parlement européen avec Le Pen

Marine Le Pen et l'élue transalpine partagent cependant une histoire commune. Dans les années qui ont suivi le lancement du parti italien, les deux femmes se sont régulièrement rencontrées, partageant un plateau de télévision et multipliant les selfies. L'italienne lui a d'ailleurs apporté son soutien lors de la présidentielle de 2017.

Mais tout change lors des dernières élections européennes. Le RN cherche alors à lancer un groupe unique des droites souverainistes, après être arrivé en tête devant le parti présidentiel.

Aucune rencontre prévue avec le RN

Giorgia Meloni, elle, cherche à se crédibiliser sur la scène européenne et préfère rejoindre le groupe des Conservateurs réformistes et européens, prenant ainsi ouvertement ses distances avec les mouvements eurosceptiques comme le RN. En 2022, la probable future présidente du Conseil italien ne soutient pas Marine Le Pen à la présidentielle.

"Aucun candidat du second tour ne représente le camp des conservateurs dont je fais partie", avance-t-elle même à La Repubblica.

Aucune rencontre à court terme n'est prévue pour l'instant entre les deux femmes. La patronne des députés RN ne lui en tient manifestement pas rigueur. L'ensemble de son parti a adressé de chaleureuses félicitations à Fratelli d'Italia, y voyant un signe favorable à une éventuelle victoire en 2027.

Marie-Pierre Bourgeois